N'oublions jamais ! Ce jour là : Sémira Adamu assassinée le 22 septembre 1998

Views : 1390

 

Sémira Adamu 15 avril 1978 - 22 septembre 1998

 

 

 

 


 

Ce jour-là : 8 mars

 

22 septembre 1998


 

 

Immigration. Cher pays de mon enfance...


Après
deux ans
en Suisse,
Geordry
a été
rapatrié
vers
l'Afrique.
Adieu,
donc,
le Centre
d'expulsion
de Frambois.
Place
à l'enfer
du «vol spécial».
Un simple
avant-goût,
pourtant,
de ce qui attend
l'expulsé
came-
rounais.















A Semira Adamu (Belgique),
Joseph Chiakwa (Suisse),
Abdelhak Goradia (France)
et à tous ceux qui ont payé de leur vie
la violence en vigueur
dans les «vols spéciaux».


Retour sur Geordry.
Qui, pour avoir refusé de rentrer dans son pays natal, a été conduit en banlieue genevoise.
Direction: le «Centre d'explusion» de Frambois.
Soit ce qu'on aurait appelé un «Centre de rétention administrative» en France ou un «Centre fermé» en Belgique.
S'en suivront plus de deux ans d'enfermement.
Et finalement, le 3 mars 2010, un rapatriement vers le Cameroun.
Que l'intéressé n'est pas près d'oublier...
«Oh, mon Dieu !
Le vol spécial, c'est vraiment inhumain, il faut le dire.
Il nous ont amenés à Zurich et, de là, à Yaoundé, accompagnés de deux flics, les mains menottées, les pieds enchaînés, la tête immobilisée par un casque.
Sans pouvoir boire ni aller au petit coin.
Pour un peu, nous nous serions pris pour de grands criminels de guerre...» (1)

Au-delà ce cette porte,
votre carte de presse n'est plus valable

Pas de quoi surprendre ce professeur belge de journalisme international qu'est Jean-Paul Marthoz (2).
«Très souvent, le journalisme stoppe à la porte de l'avion qui ramène ces personnes dans leur pays, déplore ce spécialiste des migrations.
Or, le retour peut se révéler très difficile, voire dangereux.
Les risques sont particulièrement grands lorsqu'un candidat à l'asile politique se voit débouter et est renvoyé dans son pays.» (3)
Et notre guide de citer l'exemple de la République Démocratique du Congo, où les services de sécurité locaux, partant du principe que les réfugiés revenus des pays occidentaux ont pu y gagner beaucoup d'argent, auraient pris l'habitude de leur extorquer des sommes importantes.
Ce que confirme Amnesty International Belgique.
Qui précisait déjà en 2005...
«A leur arrivée au Congo, les demandeurs d'asile renvoyés sont soumis à un interrogatoire sévère et se voient contraints de payer des dédommagements financiers avant d'être jetés en prison.
Le vice-président du Congo se défend en reconnaissant que certains membres des services de sécurité vont trop loin, tout en précisant qu'il ne s'agit pas d'une politique délibérée.» (4)
Bienvenue au Cameroun!

Congo et Cameroun, même combat?
A Yaoundé, quatre policiers attendent en tout cas Geordry et ses compagnons d'infortune.
«Ils nous ont dit: "Bienvenue au Cameroun!".
Et... ils nous ont pris notre argent!
Ils m'ont informé que j'étais recherché et qu'ils avaient des documents compromettants me concernant.
En fait, ils disposaient de la copie d'une pièce officielle de Frambois,... dont ils disaient même détenir l'original!
Où l'avaient-ils eu(e)?
Avec ça, en tout cas, ils avaient la preuve que j'avais demandé l'asile à la Suisse...» (1)
Ce qu'un Camerounais n'a pas le droit de faire.
Car, ce faisant, il est censé salir le nom de son pays en allant raconter «n'importe quoi» à l'étranger.
Conséquence pour Geordry: des centaines de coups sur la plante des pieds...
«Quatre cents coups de fouet!
Vous savez ce que cela fait?
Il m'a fallu des semaines pour pouvoir à nouveau me tenir debout.
Entre-temps, j'ai rampé.
Mes pieds brûlaient.
Tout était enflé.
C'était vraiment très difficile pour moi.
Très difficile...» (1)
Six mois de calvaire s'en suivent pour le jeune homme.
Qui se retrouve entassé, avec quatorze autres détenus, dans un local de 20 m².
Et qui n'ose même pas penser, aujourd'hui, à ce qui l'attendrait s'il venait à être reconvoqué.
«Je vis dans le doute, confie-t-il.
Je ne sais pas quoi faire.
Je ne sais pas où aller.
Et comment me nourrir?
Personne n'acceptera de m'aider, ici!
Personne...» (1)(5)

(A suivre)


Christophe Engels
(d'après un remarquable document
de l'excellent réalisateur suisse Fernand Malgar)(1)

Add your comments

cic

Compteur

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterCette Semaine1662
mod_vvisit_counterCe Mois - ci5895
mod_vvisit_counterAu Total2365430


Sur Facebook