LETTRE OUVERTE AUX DEPUTES ET RESPONSABLES EUROPEENS SUR LE GENOCIDE AU CONGO

 

Bruxelles, le 30 Novembre 2012

(version du 27 décembre 2012)

A l’attention de :

Monsieur Herman Van Rompuy (Président du Conseil Européen)

Monsieur Martin Schulz (Président du Parlement Européen)

Monsieur José Manuel Barroso (Président de la Commission Européenne)

Madame Catherine Ashton (Haute Représentante de l'Union pour les Affaires Etrangères et la Politique de Sécurité)

Madame Mariya Nedelcheva (Députée européenne chargée de la MOE EU)

Aux Députés et Responsables Européens

Lettres remises avec accusés de réception

Objet : Vérité des Urnes et Déstabilisation Permanente de la République Démocratique du Congo.

« Deep Blue a sacrifié une pièce pour mieux attaquer son adversaire » (Garry Kasparov contre l’ordinateur Deep Blue)

Depuis plusieurs mois, la diaspora Congolaise du monde entier vit au rythme constant de mobilisations massives pour dénoncer l’élection présidentielle de 2011 entachée de fraudes et les violations des droits de l’homme à l’Est de la RDC. A ce jour, cette tragédie a déjà fait plus de 8.000.000 de morts, plus de 2.500.000 viols, plus de 2.000.000 de déplacés, dont 500 000 suite aux récentes attaques du M23, sans oublier le nombre outrageux d’enfants soldats privés de leurs droits fondamentaux, transformés en véritable "chair à canon" que l'on envoie en première ligne de combat et, comble de l'abject, utilisés comme esclaves sexuels. Bref, l'enfer.

Or, jusqu’à preuve du contraire, le respect des droits de l’homme fait partie du fondement de l’Union Européenne. Il est même ancré dans son traité et renforce la Charte des droits fondamentaux de celle-ci. Nous vous rappelons que, suite aux premiers rapports des « Missions d'Observation » des élections, aucun président ne s'est rendu à l'investiture de l'imposture au Congo à l'exception remarquée du Zimbabwéen Robert Mugabe. Aujourd'hui, tous les rapports finaux sont ô combien plus révoltant ; sans même évoquer les critères de bonne gouvernance, de justice, de lutte contre la corruption et l'impunité.

Malgré le rapport final accablant de la MOE EU – incompréhensiblement délivré près de quatre mois après les élections, a fortiori lorsque l’on considère la célérité avec laquelle les dénonciations fermes fusent quand il s’agit d’élections sous d’autres cieux, particulièrement, dans les pays de l’Europe de l’Est – il n’y a eu aucune sanction, si ce n'est un encouragement à mal faire, entre autres, par la tenue du Sommet de la Francophonie en RDC. Vu le comportement sibyllin de Mr François Hollande à Kinshasa, ceci démontre à satiété les ridicules contradictions dans lesquelles se noie la Communauté Internationale pour avoir voulu geler les problèmes des élections anti démocratiques au Congo, et ce, au vu et au su de tous. A ce jour, ce rapport demeure le plus scandaleux jamais remis par la MOE.

D’emblée, ce rapport et ce manque de décisions fermes de l’UE soulèvent également une grave question quant à la gestion du Budget Européen en temps de crise. Pourquoi mobiliser autant d’argent pour financer de tels contrôles ? Le contribuable, déjà saigné à blanc, éprouvera les plus grandes peines à comprendre l’utilité d’un tel organe si cela ne permet aucune mesure coercitive à l’aune des irrégularités dénoncées.

D’après nos analyses, nous sommes convaincus que l’histoire retiendra que Mr Kabila n’a pas obtenu 2 % des suffrages, quand cette dernière fera la simple opération de lui imputer les irrégularités observées, toutes en sa faveur... (voir vidéo Génocide au Congo sur http://changeincongo.com).

Et peu importe le résultat définitif de Mr Kabila, la tricherie fut flagrante. Ce simple fait aurait dû invalider sa candidature et l’emmener devant la justice pour avoir usurpé le pouvoir et la liberté d’expression de tout un peuple. Pour exemple, la non observation de remise des procès-verbaux, qui faisait partie du protocole de contrôle de la MOE, l’incohérence totale des différentes analyses de progression, l’observation de nombreuses zones où Mr Kabila obtient plus de 100 % des voix, bourrage et vols des urnes, etc., suffisent pour déclarer ces élections non crédibles mais surtout irrecevables. Il y a HOLD UP ELECTORAL ! Pour moins que ça, certaines armées européennes n’ont pas hésité à intervenir en Côte d’Ivoire et ont été applaudies par la Communauté Internationale. D’ores et déjà, cette Mission d’Observation ne trouve plus son utilité au Congo. Elle devra s’abstenir de tout voyage ultérieur en RDC, de surcroît, inutilement coûteux. En définitive, son inconséquence met dans la bouche de l’Europe les paroles suivantes à l’endroit du peuple Congolais : « Vous avez le droit de voter mais non celui d’élire vos dirigeants». Dès lors, nous ne cesseront de dénoncer qu’aujourd’hui, le peuple Congolais et le peuple Européen partagent un même sentiment : celui de la frustration. Celle de subir des plans de rigueur budgétaire sans aucune garantie de sortie de crise qui frappe de plein fouet le citoyen Européen, et celle de faire espérer au peuple Congolais un Etat de droit par l’implication de vos instances (MOE, etc.) qui, au final, se révèlent aussi improductives qu’onéreuses.

Nous avons baptisé ce phénomène : « la démocratie des multinationales » ; et les Etats en supportent le financement. Illustration faite par la petite Belgique qui, sur les 27 Etats membres de l’UE, est la seule à avoir adressé ses félicitations officielles au tyran Kabila pour son kidnapping électoral. Même après la publication du rapport final de la MOE UE, parlant de résultats non crédibles, elle ne s’est jamais rétractée. En se singularisant ainsi ouvertement, ne donne-t-elle pas à tous une piste sérieuse d’investigation à suivre pour mettre à jour tous les organes de la forfaiture ? Déjà auteur de la sécession de la riche province minière du Katanga en 1960, elle va bientôt se retrouver sous les feux de la rampe pour répondre face à l’histoire de sa responsabilité dans l’assassinat crapuleux du premier Premier ministre du Congo, Patrice Eméry Lumumba. Cette abomination a été reconnue par la justice belge comme crime de guerre, donc, imprescriptible. Nul n’ignore qu’elle n’en est pas à son premier coup d’essai. Cinquante ans après les faits, ceux qui se croyaient intouchables vont se retrouver dans l’œil du cyclone. Cette conséquence devrait inspirer les instigateurs du coup d’Etat en cours au Congo. Gagnons du temps tout en faisant œuvre utile à l’instar du juge « Belge ». Les archives déclassifiées de la CIA livrent leur lot de secrets. Elles dévoilent que Lumumba n’a pas été exécuté par un peloton Katangais, mais bien par un et un seul officier BELGE d’une rafale de mitraillette à l’aide d’une arme automatique !!! Donc Lumumba a été exécuté par la seule Belgique ! (Tim Weiner, Des cendres en héritage : L’histoire de la CIA, éd. de Fallois, Paris.) En 2007, la CIA a été jusqu’à nier toute participation américaine directe dans l’exécution du Leader Congolais. Une telle révélation est un peu plus que la « simple responsabilité morale de la Belgique » que reconnaissait du bout des lèvres la Commission Parlementaire « Belge » en 2002 devant traiter de l’assassinat de Patrice Lumumba. Juge et partie ? Elle a dû bien s’amuser à essayer de faire porter le chapeau d’un tel crime à de pauvres étudiants de moins de 30 ans, dont « l’un d’eux » – ce jour révélé à la face du monde : Joseph Mbeka Père – au contraire, risquera sa peau pour que son Patron ait une ultime chance de s’évader, afin qu’il puisse attendre tranquillement dans la Province Orientale l’investiture du nouveau Président Américain, John Fitzgerald Kennedy, l’Administration Eisenhower ayant décidé d’en finir avec lui avant la fin de son mandat (dernier témoignage de Lumumba en cavale à André Hermant) (Colette Braeckman, Lumumba. Un crime d’Etat, éd. Aden). Ignoble ! Trop d’arrêts et de meetings en route hypothèqueront ce plan. Dommage ! JFK admirait Lumumba et voulait travailler avec lui, malgré ses « conseillers ». Le plus hilare sera la décision de créer « la Fondation Lumumba » en guise de réparation de la part de la Belgique, censée être dotée d’un fonds de 3 millions d’euros, et devant promouvoir la démocratie au Congo… L’idée fut présentée au public par un certain « Louis Michel ». Cette Fondation n’a jamais vu le jour. Quant à la démocratie au Congo… Sacré Louis ! Vraiment pas un coup d’essai. Tout est intimement lié, et procède de la continuité d’une délirante obsession endémique. Combien de temps peut tenir un mensonge ? C’est le jeu dans lequel elle risque de se perdre,… avec d’autres. Léopold II a été sacré « génie », « roi bâtisseur » jusqu’à la parution du livre bouleversant de l’Américain Adam Hochschild : « Les fantômes du roi Léopold. Un holocauste oublié » (éd. Belfond), en 1998. Depuis lors, il a disparu des écrans radars, et on n'entend plus parler de lui que comme « génocidaire », au même titre qu’Hitler, Pol-Pot ou Staline. Cercle fermé dans lequel sera bientôt accueilli Paul Kagamé en grandes pompes.

La vérité finit toujours par nous rattraper. Ce scandale sans nom en matière électorale, en toute impunité et arrogance, semble inspirer certains grands partis au sein même de l’Europe (voir le fiasco électoral de l’UMP en France). Plusieurs officines de l’UE sont soupçonnées d’être parties prenantes dans ce qui en définitive sera retenu dans l’Histoire comme étant le « CONGO GATE », soit, un coup d’Etat international. Un régime qui use de répression brutale à l’égard de ses opposants ou de toute personne remettant en cause sa gouvernance ne peut pas voir ses autorités accueillies officiellement dans les pays membres de l’Union Européenne. Union Européenne qui réussit le tour de force d’obtenir le Prix NobeL de la Paix tout en gardant le silence sur le plus terrible génocide de tous les temps.

C’est votre devoir, en tant qu’institution ayant comme socle le respect de la personne humaine, de soutenir nos revendications pour l’instauration d’un Etat de droit au Congo, et mettre fin également à ce projet de balkanisation de la RDC mené par le Rwanda, l’Ouganda et Joseph Kabila. La Communauté Congolaise espérait que la « loi Obama PL 109-456 » allait mettre fin à ce projet, force est de constater qu’il n’en est rien. La loi Obama donne toute latitude au Secrétaire d’Etat de révoquer l’aide financière des Etats-Unis à toute Nation qui déstabilise le Congo, voire, pille ses richesses minières. Ce qui est notoirement le cas du Rwanda. De nombreux rapports extrêmement détaillés des experts de l’ONU dénoncent l’implication du Rwanda sous des pseudos de groupes rebelles (RCD, CNDP, M23 et toutes futures appellations à venir. Voir aussi le Rapport Mapping). Seuls les Etats-Unis les trouvent « incomplets ou manquant de preuves irréfutables ». A mourir de rire pour les huit millions de Congolais « génocidés ». Avec le quart du tiers de ce genre de preuves, les Etats-Unis seraient déjà entrés en guerre avec de telles Nations. Souvenez-vous de l’Irak. Ces indignations à géométrie variable nous écœurent. Les Etats-Unis vont même jusqu’à cautionner l’entrée du Rwanda au Conseil de Sécurité, suite à un lobbying intensif basé essentiellement sur les intérêts économiques de la région des Grands Lacs, et surtout grâce à l’indéfectible soutien de Susan Rice, Ambassadrice des USA à l’ONU, entretenant des liens nébuleux avec le dictateur Paul Kagame. Pour être complet, le motif sécuritaire (des populations Tutsies menacées) souvent brandi par Paul Kagame afin de justifier ses actions génocidaires à l’Est du Congo, perd toute substance lorsqu’on considère la cartographie des différentes ethnies de la région laissée par le colonisateur Belge. Nulle part il n’y est fait mention d’une quelconque ethnie Tutsie ou soi-disant Banyamulenge au Congo (nom qui curieusement n’a fait son apparition qu’avec l’entrée en scène de Kagame, et plus curieux encore, ne se dit « menacée » que depuis l’arrivée au pouvoir du même Kagame. Nonobstant cela, aucun chef coutumier n’a conservé le moindre souvenir d’une telle ethnie…) ! En revanche, le même colonisateur localise bien les ethnies Tutsies au Rwanda et au Burundi. Cette macabre manipulation médiatique n’a que trop duré et que trop permis la justification d’un Holocauste sans nom. Les Tutsis au Congo sont des étrangers et le resteront. Il leur appartient de régulariser leur situation aux bureaux de la Direction Générale des Migrations (DGM), sous peine d’expulsion, sinon, de cesser de déstabiliser toute la sous-région. Le coup de maître de Paul Kagame est d’avoir réussi à mystifier le monde entier sur ce qui est devenu son fond de commerce : le génocide de 1.000.000 de Tutsis ! La Communauté Internationale, honteuse d’inaction, s’est pliée à la version officielle du pouvoir Rwandais, véritable supercherie. Paul Kagame usera et abusera de cet aura de martyr, faisant de ce triste événement, une carte d’immunité avec laquelle il fera chanter tous les grands de ce monde, USA, Union Européenne, ONU, etc. Là aussi, la réalité historique est toute autre. Mettant définitivement en exergue la totale incohérence de Paul Kagame, d’éminents professeurs d’universités américaines, Christian Davenport (University of Maryland-College Park, University of Michigan) et Allan C Stam (Yale University, Dartmouth College, University of Michigan), pour ne citer qu’eux, recadrent la véracité des chiffres et la terminologie retenue pour cette boucherie humaine. En 1991, un recensement de la population Tutsie du Rwanda fut effectué, et celle-ci avait été estimée à 600.000 individus… La même population fut estimée à 300.000 à l’issue du massacre en 1994 par l’association de survie « Ibuka ». L’obstination des chiffres éclaire désormais la Communauté Internationale. L’étude démontre que les représailles du FPR (Tutsi) ont décimé bien plus d’individus que celles du FAR (Gouvernement Hutu). De fait, il y aurait 500.000 à 700.000 Hutus exterminés ! Malgré l’horreur des chiffres, les éminents professeurs classent désormais ce sanglant épisode dans la catégorie de guerres civiles et non de génocides (voir rapport sur genodynamics.com). En revanche, au Congo, il s’agit, hélas, bien d’un génocide. Les groupes à la solde du Rwanda, qui par ce biais, s’est toujours assuré de leur présence au sein des FARDC (armée gouvernementale congolaise), en sont les auteurs matériels. Ils pillent les richesses minières du Congo pour se financer, les faisant transiter par le Rwanda avant leurs ventes sur le marché mondial, impliquant essentiellement des multinationales occidentales. Tout cela dans un silence assourdissant de la Communauté Internationale. De fait, 80 % des réserves du colombo-tantalite, le fameux coltan, se trouvent dans cette région, au même titre que le niobium, le manganèse, etc. Ils interviennent dans la fabrication d’éléments électroniques essentiels, tels les condensateurs, puces et téléphones portables, les ordinateurs, les jeux électroniques, l’industrie de l’armement, etc. En y ajoutant le pétrole, et le gaz méthane du lac Kivu aux « étonnantes propriétés », la coupe est pleine. Etats et multinationales vendent jusqu’à leur âme pour s’assurer cette manne, et pactisent avec le diable en personne. Ce dernier lance ses hordes de violeurs comme arme fatale. Le viol comme arme de guerre ultime pour déstructurer ad vitam aeternam les populations frappées par ce mal. Des femmes violées et mutilées à jamais au ban de la société. En effet, elles sont rejetées de leurs familles et villages, devant porter comme marque d’infamie un mal dont elles sont les innocentes victimes, scellé par une solitude le plus souvent sans retour. Les hommes aussi sont violés devant leurs familles pour les diminuer aux yeux des leurs. Des enfants sont violés, et même les bébés sont violés. « Les rebelles ravagent et ils tuent. Ils violent par centaines de milliers les femmes et les enfants pour terroriser la population. Ils violent pour détruire (plus de deux millions cinq cent mille). Ils violent pour arracher à jamais les identités. Et les enfants qu’ils n’ont pas massacrés, ils les enrôlent de force » (le Collectif dont Jacques Chirac et Valérie Trierweiler). La société Bantoue est ainsi faite que l’anéantissement psychologique qui s’en suit pour tous est une torture morale qu’aucune thérapie ne vient alléger. Comment se relever quand l’esprit est continuellement dans les abysses ? L’opprobre et le déshonneur sont tels que la mort est souvent la seule délivrance qu’attendent les victimes. Des condamnés à vie. « Ça détruit psychologiquement l’entourage. Ça détruit les familles. Ça détruit la personne. Détruire l’appareil génital de la femme, c’est détruire la vie. Si les hommes de bonne volonté se mettent ensemble, ils peuvent arrêter cette infamie » (Dr Denis Mukwege). Le viol comme arme de destruction massive. Le viol comme arme de destruction sociale. Le viol comme arme de destruction psychologique. Une fois de plus, une fois de trop, le Congo est victime de son hospitalité légendaire. Les crimes que commet le Rwanda dépassent la simple acception du mot « haine ». C’est démoniaque. La vérité est toute simple : il n’y a pas de rébellion au Congo mais plutôt une agression de la part du voisin Rwandais. Il est utile de rappeler que la population Hutue étant largement majoritaire, il est également permis de s’interroger sur la valeur du vote au Rwanda. Ceci nous amène à la conclusion qu’en réalité ce pays est assis sur un volcan dormant, faute de véritable démocratie. L’actuel système d’exclusion des Hutus ne constitue nullement une garantie de stabilité durable. Sans une véritable politique de réconciliation, aucune démocratie viable n’y verra le jour. Les supers puissances qui lui confient leurs « ambitions » font un calcul à très court terme, au coût humain exorbitant. Elles pèchent en oubliant surtout que le 21è siècle ne les laissera pas s’en tirer à si bon compte. Le Congo n’est pas un terrain de jeu, elles doivent revoir leur copie. Vous noterez le cynisme qu’il y a à se servir d’une cause humanitaire au sein du Sénat Américain, avec la plus importante mission de maintien de la paix jamais déployée dans l’histoire des Nations Unies – 17.000 hommes en RDC – pour uniquement se faire un nom, et une fois élu Président des Etats-Unis d’Amérique, ne jamais appliquer sa propre loi ! Y a-t-il un précédent à ce niveau de responsabilités ? Combien d’innocentes victimes aurait-il pu ainsi épargner, lui, le Lauréat 2009 du Prix Nobel de la Paix ? Qui pouvait imaginer un génocide en Afrique, sous la présidence d’un noir Américain aux Etats-Unis ? Ceci ne fait que nous rappeler les mauvais souvenirs de la colonisation sous Léopold II. La loi Obama met fin à la guerre.

Cette parodie d’élections, comptant parmi ses maîtres d’œuvres d’éminents responsables européens, qui tôt ou tard seront démasqués et livrés à la justice, a enfanté un régime dont l’incurie, l’absence criante de légitimité, la faiblesse organisationnelle ont permis ces attaques meurtrières au Nord Kivu. Ce fléau jette la population sur les routes, grossissant ainsi le nombre déjà impressionnant de déplacés en RDC : plus de deux millions. En effet, le Congo est le seul pays au monde où des autochtones sont des réfugiés dans leur propre pays !

Dans ce cadre, que dire des enfants pris dans cette déferlante de barbarie ? En plus des massacres à la machette et aux explosifs, des viols et des enrôlements forcés, des disettes et épidémies suite aux déplacements dans des conditions sanitaires épouvantables, bien souvent, ces petits enfants sont séparés de leurs parents. Bien souvent, également, ils ne les reverront jamais.

Il faut retirer à Paul Kagame et à Joseph Kabila le permis de tuer que leurs « parrains », issus de la Communauté Internationale, leur ont donné. Ceux-ci portent, seuls, la responsabilité du sang Congolais. En ce moment même, des armes fournies par les USA et l’UE trouent la peau du paisible citoyen Congolais. Nous réclamons JUSTICE ! Déjà, certains esprits Américains et autres s’élèvent pour leur reconnaître 100 % de la responsabilité du Génocide Congolais, tout en stigmatisant leurs rôles de pompiers-pyromanes.

D’aucuns estiment que ces « pratiques » procèdent de la stratégie des puissances occidentales pour accéder aux ressources du Congo. Ils associent, par là même, les peuples dont ils sont les représentants à cet holocauste capable d’atteindre des proportions pire que dans les camps nazis. Pour contourner les règles du droit international, celles-ci font sous-traiter leurs opérations par les multinationales (à l'instar de l'AMF, American Mineral Fields Incorporated, très active au Katanga, par ailleurs [ndlr société du Groupe Lundin, spécialisée dans les mines et énergie, créée en 1995 dans l'Arkansas à Hope chez Bill Clinton..., à la veille de l'invasion du Congo (octobre 1996), d'où elle prendra le contrôle des sites à métaux stratégiques de la Gécamines (Kipushi, Kolwezi) l'objectif final. Les réserves stratégiques de cobalt du Congo sont cruciales aux industries de la Défense américaine, quant à l'uranium, no comment]) qui, elles, peuvent en toute impunité collaborer avec des groupes armés en leur fournissant les moyens nécessaires, fonds, armements, logistique. Ceci dans le but de garder le contrôle des zones d’exploitation dans lesquels ils opèrent. Ici aussi, par-dessus tout, nous réclamons JUSTICE !

Il est à parier que, dans cette optique, l’objectif étant le maintien au pouvoir coûte que coûte de Joseph Kabila, leur poulain que les Congolais identifient comme « le Cheval de Troie », bientôt, ses parrains hégémoniques vont nous ressortir leur botte secrète du 1+4, de triste mémoire, surtout en direction de la CPI. Cette formule n’a servi qu’à rouler dans la farine le congolais et sa bonne volonté. Pourquoi pas le 1+7 demain ? Les Etats-Unis émettent tous les signaux de ce bis repetita. Tout est bon pour garder le pouvoir et la main-mise sur le fabuleux pactole Congolais, pourtant bien d’autrui. Tout le monde a bien compris qu’ils commencent à reculer quand ils en arrivent à des élucubrations de type Sun City. C’est tellement bien ficelé qu’on croirait entendre le chant des sirènes qui mènent tout droit à la CPI ou autres hallucinogènes. On ne va pas s’arrêter en si bon chemin. D’avance c’est NON ! La Souveraineté Nationale ne se négocie pas !

« Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ». Nous vous demandons de prendre les vôtres, en toute indépendance des Etats-Unis, dont le soutien aveugle au Rwanda est désormais connu de tous. Les avantages économiques que ceux-ci espèrent en tirer iront, à n’en point douter, vers d’autres blocs qui auront le courage, avant toute chose, de défendre les intérêts véritables du peuple : la démocratie et la bonne gouvernance. Assez de théâtres sanglants !

Nous faisons appel à votre humanisme pour dénoncer les violations des droits de l’homme et du non respect de la volonté d’un peuple libre ; celui qui ne peut exprimer son choix par le vote est un esclave. Le silence ou l’hésitation ne peuvent être de mise quand on fait face à une catastrophe humaine d’une telle ampleur. Vous comptez parmi vos membres, une Nation, la Grande-Bretagne, qui s’illustre de manière irresponsable en s’alignant derrière toute position des Etats-Unis, faisant même de Tony Blair le Conseiller de Paul Kagame, sans compter sa versatilité quant aux sanctions qu’elle prend médiatiquement, puis retire, sans qu’il n’y ait le moindre changement concret sur le terrain… Nous vous laissons seuls juges de son efficacité. Quelle honte ! L’implication du Rwanda demeure la même : invasions, viols et meurtres. Il n’y a pas si longtemps, la Grande-Bretagne faisait preuve de moins d’angélisme alors qu’elle prêchait qu’elle jugerait Kadhafi sur ses actes, et non sur ses paroles. Amnésie  ou hypocrisie? A vous de juger.

« Tout faire pour assurer les approvisionnements de l’Union Européenne », ce postulat émanant de nombreuses directives de l’Union, surtout celles de 2010 et suivantes, constitue une porte ouverte au soutien de toutes les oligarchies et autres dictatures. En filigrane, elles consacrent la politique d’exploitation du Sud par le Nord, politique qui contribue largement à une pression migratoire. Ceci nous ramène aux heures les plus sombres du Traité de Berlin, lorsque la France, la patrie des Droits de l’Homme, craignant pour sa « grandeur », tiendra par la bouche de Jules Ferry, des propos qui résonnent encore dans les couloirs de l’histoire. Le 28 juillet 1885, ce dernier justifiera l’injustifiable en pleine séance de l’Assemblée Nationale, évoquant « les Races Supérieures » et « les Races Inférieures » pour asseoir la colonisation de l’Afrique. On sait aujourd’hui le coût de pareilles théories. « Un abus pur et simple de la force », s’exclamait déjà Georges Clémenceau. Le même esprit de « facilité » semble s’être emparé d’une Europe en panne d’imagination, et dont elle ne soupèse pas à suffisance les conséquences. Quel déni des autres ! Quel déni de soi ! Régression ou démission ? L’histoire est un éternel recommencement.

Au grand jamais n’avons-nous entendu l’Occident émettre la moindre protestation contre la mise en résidence surveillée d’Etienne Tshisekedi par le dictateur Kabila. Il nous souvient jusqu’aux posters géants d’Aung San Suu Kyi devant le Parlement Européen. Alors, il s’époumonait à obtenir la libération de la noble Lady. Tshisekedi est moins noble, moins humain, moins blanc. Il n’a que 80 ans. Le problème est systémique.

Cautionner le régime en place, en République Démocratique du Congo, c’est inaugurer l'ère des crimes par induction sinon par procuration. Tout ce sang à cause des enjeux économiques, c'est le nôtre. Cela étant, il ne faut pas s’étonner de voir notre population user de toutes ses prérogatives pour vous manifester son mécontentement. C'est dans les moments difficiles que l'on reconnaît ses amis, dit-t-on, le Congo outragé fixera toutes ses relations futures sur cette seule norme : celle du respect de la dignité humaine.

Nos doléances :

-          Le retrait immédiat du M23 du territoire Congolais et la traduction de Paul Kagame devant la CPI.

-       L'application effective des sanctions à l'égard du Rwanda, Etat génocidaire (voir rapport Mapping et autres rapports des Experts de l’ONU, rapports de Human Rights Watch, etc.).

-        Agir de façon à ce que la Communauté Internationale donne l’ordre à la MONUSCO – La Mission des Nations-Unies pour la « Stabilisation » en RDC – de « juste » respecter son mandat, sinon de l’étendre, pour voir stopper la guerre. A défaut de quoi, engager la responsabilité du Secrétaire Général des Nations Unies : Mr Ban Ki -moon.

-     La condamnation officielle de l’illégitimité du pouvoir de Joseph Kabila et de son Gouvernement.

-         Les mêmes sanctions que celles imposées à Laurent Gbagbo pour lui, ses proches et son Gouvernement, notamment en matière de visas.

-      L’arrestation immédiate de Joseph Kabila et de ses complices, et son transfèrement sur-le-champ à la CPI, pour Hold Up Electoral ou coup d’Etat par les urnes, massacres pré et post électoraux, etc.

-           Le blocage des comptes de la République Démocratique du Congo.

-           La mise sous tutelle de la justice congolaise.

-           Le rétablissement de la Vérité des Urnes.

-         Voir sanctionner les multinationales qui utilisent les minerais du sang, et l’application de la disposition 1502 de la loi américaine Dodd Franck sur les minerais du sang. Ces sanctions ne sauraient être moindres à celles perçues par les Etats-Unis pour la responsabilité de BP sur leurs côtes. Pas de deux poids, deux mesures. (Voir liste des sociétés dans le rapport du Groupe d’experts de l’ONU sur l’exploitation illégale des ressources naturelles et autres richesses de la république démocratique du Congo et les rapports complémentaires « plus rigoureux, plus fournis et plus précis » présentés par la RDC.)

-          Voir l’UE et tous les Etats membres adopter et appliquer de telles lois contre les minerais du sang, l’exploitation illégales des richesses congolaises, et la protection des zones classées par l’UNESCO, ce compris la protection de la faune et de la flore du parc de Virunga, en particulier, les gorilles, le rhinocéros et l’Okapi. La conservation de la forêt équatoriale est un enjeu de taille qui engage la survie de notre espèce et de la planète par le maintien de l’équilibre des écosystèmes ; notamment, une politique énergétique et une politique d’eau responsables.

-       Passer au crible des Droits de l’Homme toute directive européenne encourageant une politique visant à « tout faire pour assurer nos approvisionnements. »

-          Votre soutien indéfectible dans l’obtention de l’application sur-le-champ de la Loi Obama PL 109-456 aux Etats-Unis, et toute pression diplomatique en ce sens auprès de l’Administration Obama, afin de sanctionner le Rwanda comme il se doit. Soulignons que cette loi est à ce point complète qu’elle protège tout processus démocratique au Congo en condamnant les Gouvernements qui contribueraient au recul de la démocratie au Congo, ce en lui coupant toute aide financière ; ce qui est le cas de Joseph Kabila et de son Gouvernement. Cette Loi aurait dû consacrer la hauteur de son auteur, au contraire, quelque soit sa réaction dans le futur, elle l’installe pour toujours dans la duplicité propre à tous les Ténardiers qui se reconnaîtront dans ce portrait des Misérables. « Donner d’une main et reprendre de l’autre », stratégie vieille comme les Indépendances.

La loi Obama met fin à la dictature en République Démocratique du Congo.

En bref, le retour à la Légalité et à un Etat de Droit en RDC. Ce faisant, vous aurez investi dans le futur. La grandeur et la survie de l’Europe sont à ce prix : la défense incompressible des valeurs de l’éthique et des Droits de l’Homme.

Désormais, l’Europe est figée dans une posture de défenseur des Droits de l’Homme, de la Justice, de la Liberté et de la Paix. Une nouvelle occasion vous est donnée de faire taire la controverse née de l’attribution du Nobel. Nous vous invitons, une fois de plus, à être au faîte des enjeux. Des vies humaines sont concernées.

Pour finir, attribuons une note d’excellence au Pouvoir Médiatique qui a su faire preuve d’un mutisme à toute épreuve, se rendant complice de crime contre l’humanité. Certains médias poussant l’outrecuidance jusqu’à la diabolisation des victimes et à la victimisation des bourreaux. « Tout faire… ». Derrière lui, les mêmes acteurs : la haute finance et l’Etat. La boucle est bouclée. A son tour, en temps et en heure, il devra rendre des comptes à la Communauté des Hommes pour cet Apartheid Médiatique sans précédent. Une véritable gageure à l’ère d’Internet. Quelque chose cloche en ce bas-monde, il est temps pour lui de changer.

Cette situation voulue par « d’autres » est un terreau fertile à l’économie mafieuse qui gangrène toute la République, et qui corrompt absolument tout. Ceci empêche tout développement non seulement du Congo mais encore de toute l’Afrique, privant le monde d’un partenaire essentiel pouvant concourir à apporter une réponse à la crise qui frappe toute la planète. Le crime est donc contre toute l’humanité.

Tous ces Magiciens d’Oz qui se cachent derrière des écrans de fumée seront bientôt démasqués et traduits en justice. Ils sont rompus dans l’art de dénoncer tout en faisant le minimum minimorum d’une part, tandis qu’en sous main ils encouragent, alimentent et arment tout projet de balkanisation du Congo.

En ce qui concerne la RDC, la Communauté Internationale, médias en tête, s’est rendue coupable « d’agression par omission », concept du droit international en plein essor élaboré afin de mettre un terme à la « non-assistance à peuple en danger ». Au plus cette dernière tergiversera à accéder à la requête de tout un peuple, au plus la pression sociale, à laquelle il vous faut d’ores et déjà vous préparer, sera conséquente.

Bientôt, dûment informés, vos électeurs, les nobles citoyens Européens, comme un seul homme, n’hésiteront pas à vous crier haut et fort : PAS EN NOTRE NOM !

Rarement peuple n’aura été à ce point humilié, insulté, bafoué et violé dans sa dignité intrinsèque, et ce, par ses frères les hommes.

Le Congo est un condensé des malheurs qui frappent un peuple dont le sol et le sous-sol sont immensément riches. On éduque son enfant par la sanction. Comment saurait-il en être autrement pour les Nations et les dictateurs ?

Nous vous saurions gré de transmettre nos vives préoccupations à tous les députés, Commissaires et responsables des pays membres de l’Union Européenne et de nous tenir informés des suites réservées à notre courrier.

Nous vous demandons d’accueillir dans votre hémicycle une délégation du Conseil International Congolais (CIC) afin de vous éclairer davantage, et d’évaluer avec vous toutes les conséquences propres à cette jeunesse Congolaise désespérée et en phase de radicalisation ; et pourquoi ne pas évoquer ensemble un futur radieux pour nos deux économies ?

Nous vous prions de recevoir, Mesdames, Messieurs, nos respectueuses salutations.

Pour l’avancée des peuples.


« Une injustice envers un seul est une menace pour tous »


Pour la Communauté Congolaise


Joseph Salomon Mbeka

Président changeincongo.com

joseph.mbeka@changeincongo.com

Coordonnateur Général

 

Lire aussi:

- Open Letter to MEPs and European Leaders about the Genocide in Congo

- Letter to Sasha and Malia
- INDIGNATION MEMO TO MR OBAMA AND KERRY

Note :

Cette lettre fut envoyée à tous les Parlementaires de l'Union Européenne ainsi qu'à tous les Parlementaires nationaux France et de Grande Bretagne, aux ambassadeurs de l'ONU, etc. Elle s'accompagnait de la notice ci-dessous ainsi que des liens utiles. De sources sûres, nous savons qu'elle a fait bouger les lignes.

C'est donc, également, un document de tout premier ordre pour les chercheurs.

 

AFIN QUE PERSONNE NE PUISSE JAMAIS DIRE : " JE NE SAVAIS PAS ! "

 

Bonjour,

Voici une copie de la lettre transmise aux autorités Européennes. Elle vous est également adressée à titre officiel.

 

Cordialement,

Joseph Salomon Mbeka

Président changeincongo.com

+32486855392

http://changeincongo.com/

 

 

GENOCIDE AU CONGO

http://changeincongo.com/index.php?option=com_allvideoshare&view=video&slg=genocide-au-congo-non-au-sommet-de-la-francophonie-a-kinshasa&orderby=default&Itemid=109

http://vimeo.com/49079372

http://www.youtube.com/watch?v=t2t0_yZPBV4 (Aperçu)

 


Francophonie
TV5 monde Joseph Salomon Mbeka
http://vimeo.com/50918271
RTS débat entre la sénatrice Française Catherine Morin-Desailly, le professeur d'économie à l'Université de Genève François Grin et Joseph Salomon Mbeka, Président de changeincongo.com 
http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/forum/4316285-le-sommet-de-la-francophonie-au-congo-et-les-droits-humains-09-10-2012.html?f=player/popup

BBC EXCLUSIVITE : JUSTICE FOR LUMUMBA : QUI A TUE PATRICE LUMUMBA ? http://www.youtube.com/watch?v=J7LfNIUsFvc (Aperçu)


DENONCER LA PRESENCE DU RWANDA AU SEIN DU CONSEIL DE SECURITE DES NATIONS-UNIES
TO DENOUNCE THE PRESENCE OF RWANDA INSIDE THE UN SECURITY COUNCIL
http://www.rtl.be/videos/Video/428402.aspx




Ci-dessous quelques liens utiles
Useful links 

US CONGRESS HEARING: DEVASTETING CRISIS IN DR. CONGO (INTERVIEWS )
http://vimeo.com/55440555

rdc coltan
http://www.infoguerre.fr/documents/guerre_coltan_RDC.pdf

RAPPORTS PLUS PRECIS RDC
http://www.un.org/News/fr-press/docs/2002/cs2382.doc.htm

RAPPORT ONU
http://www.congonline.com/documents/ONU/Rapport_pillages_RDC_20031023_S-2003-1027_fr.pdf

Rapport Mapping / Rapport rdc 1993-2003
http://www.kambale.com/pdf/drc_un_report_final_june2010_french.pdf

RAPPORT FINAL ELECTIONS MOE UE RDC 2011
http://www.eueom.eu/files/pressreleases/english/moeue-rdc2011-rapport-final_fr.pdf

http://www.ingeta.com/wp-content/uploads/2012/03/RF-EU-EOM-RDC-REV-27-MAR-2012.pdf

PRESENTATION MARIYA NEDELCHEVA MOE UE RDC 2011
http://www.eueom.eu/files/subsites/factsheets/moeue-rdc2011-fiche-documentaire_fr.pdf

Rapport final des ELECTIONS EN RDC (à télécharger)
http://www.ingeta.com/le-rapport-final-de-la-moe-sur-les-elections-2011-en-rdc%E2%80%8F/

LES USA  APPUIENT LE HOLD-UP ELECTORAL AU CONGO
US SUPPORTS ELECTION FRAUD IN CONGO
http://www.youtube.com/watch?feature=endscreen&v=vH2OBx-ppPk&NR=1

Les USA assument leur position d'appuyer un tricheur en le qualifiant "d'incompris visionnaire" (lol) par Jenda Frazier. Qu'est ce que cela vient faire avec la fraude électorale massive et sans précédent au monde ?
http://www.youtube.com/watch?v=vn_hMc_iYK0 (Aperçu)

Rapports des experts ONU RDC agressé par le Rwanda (à télécharger)
http://www.ingeta.com/le-rapport-des-experts-de-lonu-juin-2012/

http://www.un.org/ga/search/view_doc.asp?symbol=S/2012/843&referer=http://www.facebook.com/l.php?u=http://www.un.org/ga/search/view_doc.asp?symbol=S%2F2012%2F843&Lang=F

THE OBAMA LAW PL 109-456 the Democratic Republic of the Congo Relief, Security and Democracy Promotion Act of 2006 (sponsored by Hillary Clinton)

"We will work with others for an African continent that lives in liberty, peace and growing prosperity."

http://congojustice.com/public-law-109-456/

http://www.anngarrison.com/audio/obama-congo-and-the-obama-law

http://www.youtube.com/watch?v=-hIHK4qD4PI
http://www.vday.org/node/1842
http://congostory.org/node/101
http://www.afjn.org/focus-campaigns/promote-peace-d-r-congo/30-commentary/1058-us-supporting-rwanda-as-it-destabilizes-the-congo-again-.html

http://www.youtube.com/watch?v=cQ9dt9ExahU
(Aperçu)
The entire bill OBAMA LAW PL 109-456
http://www.govtrack.us/congress/bills/109/s2125/text
http://www.govtrack.us/congress/bills/109/s2125


VIDEO : OBAMA'S GENOCIDE?
(part1)
http://vimeo.com/52960623

PETITION POUR APPLICATION THE OBAMA LAW PL 109-456
http://www.change.org/petitions/secretary-of-state-hillary-clinton-help-end-the-conflict-in-the-congo


LE SOUTIEN DE L'ACTEUR AMERICAIN BEN AFFLECK AU CONGRES AMERICAIN DEMANDANT L'APPLICATION DE LA LOI OBAMA
http://www.youtube.com/watch?v=DMaInnHdGsA (Aperçu)

Loi Dodd Franck section 1502 contre les minerais de sang
http://www.sec.gov/spotlight/dodd-frank/speccorpdisclosure.shtml

http://www.globalwitness.org/node/7801
http://business.nd.edu/Study_of_Financial_Regulation/Newsletters/Fall_2011-Issue_NO_7/Dodd-Frank_Section_1502__Using_the_SEC_to_Stop_Armed_Conflict_in_Africa/
http://www.aefjn.org/index.php/materiel-410/articles/les-minerais-de-sang-au-congo-lue-doit-elle-suivre-la-legalisation-americaine.html
http://www.africatime.com/burkina/nouv_pana.asp?no_nouvelle=689250&no_categorie=3

section 1504
http://www.revenuewatch.org/fr/news/divulgation-en-vertu-de-la-loi-dodd-frank-d%C3%A9clarations-obligatoires-en-vertu-de-l%E2%80%99article-1504

Dr Mukwege : interview sur France 24
http://www.youtube.com/watch?v=w3YAmqtlUxI (Aperçu)

L'Europe des armes
http://www.globenet.org/archives/web/2006/www.globenet.org/horizon-local/astm/armes.html

Susan Rice dénoncée par le New York Times pour ces nombreux manquements et liens avec le Rwanda et son Président Paul Kagame, accusée d'avoir masqué le drame Congolais en sous-informant la Maison Blanche
http://www.nytimes.com/2012/12/10/world/un-envoy-rice-faulted-for-rwanda-tie-in-congo-conflict.html?pagewanted=all&_r=0

Rice agace la France avec son soutien au Rwanda
http://direct.cd/2012/12/12/des-revelations-de-york-times-sur-la-relation-entre-paul-kagame-lambassadrice-des-etats-unis-a-lonu-susan-rice.html

L'étau se resserre sur Susan Rice
http://www.ingeta.com/soutien-au-rwanda-letaut-se-ressere-sur-suzan-rice/

Rice jette l'éponge
http://www.bbc.co.uk/afrique/region/2012/12/121214_riceresignation.shtml

BBC : "Elle a été accusée par la gauche américaine d'avoir soutenu des despotes africains et de protéger le Rwanda de Paul Kagamé dans ses incursions en RDC en bloquant les sanctions internationales à l’Onu."

Une nouvelle tonalité de la part de Johnnie Carson U.S. assistant secretary of state for African affairs sur le différend Rwanda-RDC.
http://iipdigital.usembassy.gov/st/english/article/2012/12/20121212139893.html#axzz2ErzQw3ST
http://www.congo365.com/index.php?option=com_content&view=article&id=724%3Acongres-usa-carson-reconnait-le-role-du-rwanda-avec-le-m23&catid=47%3Apolitique
Correction des chiffres plus de 2 millions de déplacés et non un million. voir intervention ce jour du Secrétaire d'Etat Carson aux Affaires Africaines et proposition d'un Gouvernement d'unité nationale
http://direct.cd/2012/12/15/haut-responsable-americain-admet-limplication-du-rwanda-derriere-le-m23.html
JOHNNIE CARSON DEVANT LE CONGRES UPDATE SUR LA SITUATION AU CONGO
https://www.youtube.com/watch?v=ku-600Y7Loo

Rien n'arrête le Rwanda et Paul Kagame alors que tous sont distraits par les pourparlers de Kampala
http://voiceofcongo.blogspot.co.uk/2012/12/rdc-des-rwandais-presumes-membres-du.html

http://www.lecongolais.cd/cirque-diplomatique-de-kampala-larmee-rwandaise-renforce-ses-positions-autour-de-goma/


IL N'EXISTE PAS DE GENOCIDE TUTSI MAIS BIEN UNE GUERRE CIVILE RWANDAISE SELON
http://genodynamics.com/Site_7/GenoDynamics.html
Lire extrait ci-bas

 

VIDEO DU PROFESSEUR ALLAN STAM : Coming to a new understanding of the Rwandan Genocide

http://www.fordschool.umich.edu/events/calendar/132/

http://changeincongo.com/index.php?option=com_allvideoshare&view=video&slg=allan-stam-understanding-the-rwanda-genocide-full-version&orderby=default&Itemid=109

Where did the numbers come from ? http://changeincongo.com/index.php?option=com_allvideoshare&view=video&slg=allan-stam-z3-where-did-the-numbers-come-from-about-how-many-people-died-in-the-rwandan-genocide-&orderby=default&Itemid=109

Les chercheurs américains C. Davenport et A.C.Stam répondent à la question "Que cherche-t-on à nous cacher?"

C-Davenport-&-A-Stam

http://www.rwamucyo.com/index.php?id=5&chash=32e3809fb3&tx_ttnews[tt_news]=46&cHash=3d175939d2

Génocide de Hutus au Congo

http://www.youtube.com/watch?v=mai1XVCaZ7M

WHO WILL BRING KAGAME TO JUSTICE ???

http://changeincongo.com/index.php?option=com_allvideoshare&view=video&slg=who-will-bring-kagame-to-justice-&orderby=default&Itemid=109

The Plunderin Group, AMF owner

http://www.thelundingroup.com/s/Home.asp

 

AMFIAmerican Mineral Fields Inc.: U.S. company to invest 21 billion dollars in Zaïre, 09 May 1997

http://reliefweb.int/report/democratic-republic-congo/us-company-invest-21-billion-dollars-zaire


LES PREMIERES RETOMBEES DU LOBBYING ET DE VOS EFFORTS 

Suite à un lobbying de plus en plus intense, LE PRESIDENT OBAMA DEMANDE A PAUL KAGAME DE CESSER TOUT SOUTIEN AU M23

http://changeincongo.com/index.php?option=com_allvideoshare&view=video&slg=une-delegation-de-change-in-congo-de-bruxelles-a-paris&orderby=default&Itemid=109
http://www.youtube.com/watch?v=VG7xr-5y65c
http://www.youtube.com/watch?v=xn0I7yVmDTg (Aperçu)

JEUNE AFRIQUE
http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121219091852/
http://www.afriqueredaction.com/article-rdc-sous-pression-du-congres-americain-obama-se-reveille-et-met-en-garde-le-rwanda-113608299.html

LA TRIBUNE DU COLLECTIF JACQUES CHIRAC ET LA PREMIERE DAME VALERIE TRERWEILER 
http://www.youtube.com/watch?v=rS-Wbol6wRY
http://www.itele.fr/video/le-drame-oublie-du-kivu-en-rdc

JT de france 2
Sujet : République démocratique du Congo : pétition conjointe pour Jacques Chirac et Valérie Trierweiler
Suivez le 5è sujet à partir de la fin du journal de 13h de France 2 du mercredi 26 décembre 2012.
http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_13h_,74627424.html

France 24 http://www.france24.com/fr/20121226-rd-congo-jacques-chirac-valerie-trierweiler-denoncent-drame-joue-kivu-onu-tribune-m23

Discours de noël du roi des Belges Albert II "consterné par la situation dans l'Est du Congo".
http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/786336/un-discours-empreint-de-gravite-mais-matine-d-espoirs-face-a-la-crise.html

- A 5 min 40 sec suivez le commentaire de la RTBF sur le discours de Noël du Roi Albert II : 
"C'est clarement adressé un message au Rwanda et à l'Ouganda".
http://www.rtbf.be/video/emissions/detail_journal-televise-13h?pid=4
- Le roi consterné et le Dr Denis Mukwege
http://www.rtl.be/videos/video/427538.aspx?CategoryID=312
- La réponse de la Communauté Congolaise au Roi Albert II : 
Manif du 05.01.2013 
RTL
http://www.rtl.be/videos/Video/428402.aspx
RTBF
http://www.rtbf.be/info/regions/detail_manifestation-congolaise-a-bruxelles-albert-2-remercie-pour-son-soutien?id=7902325

Francophonie
TV5 monde
http://vimeo.com/50918271
RTS débat entre la sénatrice Française Catherine Morin-Desailly, le professeur d'économie à l'Université de Genève François Grin et Joseph Salomon Mbeka, Président de changeincongo.com 
http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/forum/4316285-le-sommet-de-la-francophonie-au-congo-et-les-droits-humains-09-10-2012.html?f=player/popup

http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/forum/4316288-forum-du-09-10-2012.html
http://www.youtube.com/watch?v=LOxr7XsPDxI

Autres Références  

Lumumba
1. Des Cendres en Héritages : l'Histoire de la CIA de Tim Weiner
http://www.amazon.fr/Des-cendres-h%C3%A9ritage-lhistoire-CIA/dp/2877066584
2. Lumumba un crime d'Etat de Colette Braeckman
http://www.amazon.com/Lumumba-crime-d%C3%A9tat-Colette-Braeckman/dp/2805900251
1.
Legacy of Ashes : the History of the CIA by Tim Weiner
http://www.amazon.com/Legacy-Ashes-History-Tim-Weiner/dp/0307389006

Léopold II
1.
Les fantômes du roi Léopold. Un holocauste oublié d'Adam Hochschild
http://www.amazon.fr/Les-fantomes-leopold-holocauste-oubli%C3%A9/dp/2714436137
1.
King Leopold's Ghosts : A story of Greed, Terror, and Heroism by Adam Hochschild
http://www.amazon.com/King-Leopolds-Ghost-Heroism-Colonial/dp/0618001905

Autres ouvrages recommandés :
1.
Carnages : Les guerres secrètes des grandes puissances en Afrique. Ed. Fayard de Pierre Péan
http://www.amazon.fr/Carnages-guerres-secr%C3%A8tes-grandes-puissances/dp/2213638063
2. Europe, Crimes et Censure au Congo. Les documents qui accusent. Ed. Duboiris de Charles Onana
http://www.amazon.fr/Europe-Crimes-Censure-au-Congo/dp/2916872191/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1357600087&sr=1-1
3. Ces Tueurs Tutsis. Au coeur de la tragédie Congolaise. Ed. Duboiris de Charles Onana
http://www.amazon.fr/TUEURS-TUTSI-coeur-trag%C3%A9die-congolaise/dp/2916872086/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1357600087&sr=1-2

4. Rwanda un génocide en questions. Ed. du Rocher de Bernard Lugan

http://bernardlugan.blogspot.be/2014/01/bernard-lugan-presente-rwanda-un.html


Charles Onana bibliographie
http://www.amazon.fr/s/?ie=UTF8&keywords=charles+onana&tag=googbehydra08-21&index=stripbooks&hvadid=3616730435&hvpos=1o1&hvexid=&hvnetw=g&hvrand=3969470211872667179&hvpone=&hvptwo=&hvqmt=b&ref=pd_sl_maslo9nj4_b

Congo-Zaïre. Le destin tragique d'une Nation. Ed. L'Harmattan de Ngimbi Kalumvueziko 
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=29292

Bonus
Congo. Une histoire. Ed. de David Van Reybrouck 
http://www.actes-sud.fr/congo-une-histoire-david-van-reybrouck (+ lecture et vidéo)
+interview France culture
http://www.franceculture.fr/emission-les-enjeux-internationaux-republique-democratique-du-congo-comment-evaluer-les-troubles-rec

L’homme qui répare les femmes. Violences sexuelles au Congo, le combat du docteur Mukwege. Ed. André Versaille de Colette Braeckman


EXTREMEMENT RECOMMANDES

1. LA PENSEE POLITIQUE DE PATRICE LUMUMBA PREFACEE PAR JEAN-PAUL SARTRE Ed. Présence Africaine textes et documents recueillis et présentés par Jean van Lierde
http://www.presenceafricaine.com/livres-histoire-politique-afrique-caraibes/737-la-pensee-politique-de-patrice-lumumba-2708706551.html
Lecture du livre
http://www.kongo-kinshasa.de/dokumente/lekture/lumumba.pdf

2. LE ROYAUME DE KONGO DU XVIè AU XVIIIè SIECLE. Hachette Littératures , Paris
collection Pluriel de Georges Balandier
http://www.laprocure.com/royaume-kongo-xvie-xviiie-siecle-georges-balandier/9782012794825.html

3. JUSTICE FOR LUMUMBA http://www.dailymotion.com/video/xwygax_joseph-salomon-mbeka-sur-bbc-afrique-justice-for-lumumba_news?search_algo=2#.UQV2eR3g2uI



La lettre ouverte de la Communauté Congolaise qui continue à circuler dans toute la Communauté internationale, ONU, etc.
http://www.ingeta.com/rdc-lettre-ouverte-aux-deputes-et-responsables-europeens-sur-le-genocide/ genodynamics.com 

CHANGE IN CONGO / NZAKOMBA
http://changeincongo.com/


La lettre du professeur Christian Davenport de l'université du Maryland sur http://genodynamics.com/Site_7/GenoDynamics.html


Copyright 2004 U.P.I.  
United Press International


April 2, 2004 Friday


LONGUEUR : 196 mots

TITRE: Étude: Violences meurtrières au Rwanda pas un génocide

Date : WASHINGTON , le 2 Avril ( UPI )

CORPS :
Les pires massacres qui ont été perpétrés dans le monde moderne au Rwanda sont de nature politique et non génocidaire , selon une étude .

En 1994 , environ 800.000 Rwandais sont morts en cent jours de massacre. Les membres de la milice de l'ethnie Hutu dominante sont blâmés pour l'abattage principalement des membres de la minorité tutsie .

Mais une étude récente d’un chercheur de l'Université du Maryland affirme que la plupart des personnes tuées  n’a probablement pas été la minorité Tutsi , comme on le croit généralement , mais bien la majorité Hutu .

" Nous considérons qu’il s’agit plus d'une purge totalitaire , un « politicide » , plutôt que d’un nettoyage ethnique ou de génocide ", déclare  Christian Davenport, politologue à l'Université du Maryland, qui a compilé et analysé les éléments de preuves des enquêtes indépendantes sur les massacres .

" Notre recherche suggère fortement que la majorité des victimes étaient des Hutus - il n'y avait pas suffisamment de Tutsis au Rwanda au moment de rendre compte de tous les décès signalés », dit Davenport .

"Soit l'échelle de l'assassinat était beaucoup moindre que ce qui est généralement admis , ou plus probablement , un grand nombre de Hutus ont été pris dans la violence en tant que victimes involontaires . "

Le 6 avril marque le 10e anniversaire du déclenchement de la tuerie .

CHARGE : Avril 3 , 2004

 

Copyright 2004 U.P.I.  
United Press International


April 2, 2004 Friday


LENGTH: 196 words

HEADLINE: Study: Rwanda killings not a genocide

DATELINE: WASHINGTON, April 2 (UPI)

BODY:
The modern world's worst mass killings in Rwanda were political in nature and not genocidal, says a study.

In 1994, an estimated 800,000 Rwandans died in one hundred days of massacre. Militia members of the dominant Hutu ethnic group are blamed for slaughtering mainly members of the Tutsi minority group.

But a recent study by a University of Maryland scholar claims that most of those killed may not have been minority Tutsis, as commonly believed, but majority Hutus.

"We consider this more of a totalitarian purge, a 'politicide,' rather than ethnic cleansing or genocide," says University of Maryland political scientist Christian Davenport, who has compiled and analyzed evidence from independent investigations into the killings.

"Our research strongly suggests that a majority of the victims were Hutus -- there weren't enough Tutsis in Rwanda at the time to account for all the reported deaths," Davenport says.

"Either the scale of the killing was much less than is widely believed, or more likely, a huge number of Hutus were caught up in the violence as inadvertent victims."

April 6 marks the 10th anniversary of the outbreak of the slaughter.

LOAD-DATE: April 3, 2004

cic

Compteur

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterCette Semaine864
mod_vvisit_counterCe Mois - ci28201
mod_vvisit_counterAu Total2350407


Sur Facebook