Angelina Jolie et le G8 luttent contre les viols de guerre

Angelina Jolie et le G8 luttent contre les viols de guerre

Par: rédaction 
11/04/13 - 16h47  Source: Belga
© ap.

Un "accord historique" a été conclu jeudi à Londres entre les ministres des Affaires étrangères des pays du G8, assorti du déblocage de 27,5 millions d'euros de fonds, pour lutter contre les violences sexuelles en zone de guerre, a annoncé le chef de la diplomatie britannique William Hague.

"Nous sommes parvenus aujourd'hui à un accord historique entre les ministres des Affaires étrangères des pays du G8 pour travailler ensemble afin de mettre un terme aux violences sexuelles pendant les conflits", a déclaré William Hague lors d'une conférence de presse en présence des sept autres ministres des pays du G8, de l'actrice Angelina Jolie et de Zainab Hawa Banqura, la représentante spéciale de l'ONU chargée de la lutte contre les violences sexuelles dans les conflits armées.

 

© epa.

 

"Nous avons adopté une déclaration historique établissant que le viol et les violences sexuelles en zone de conflits sont des infractions graves à la Convention de Genève au même titre que les crimes de guerre", a-t-il énoncé.

"Cela nous donne la responsabilité de chercher activement, de poursuivre en justice ou de remettre aux instances concernées en vue d'un jugement toute personne accusée de ces faits, quelle que soit leur nationalité, quel que soit l'endroit où elles se trouvent dans le monde", a-t-il ajouté.

© getty.

Il a également annoncé l'établissement "d'un protocole international sur les enquêtes en matière de viol et de violences sexuelles en zone de conflits", qui sera "initié cette année" par le Royaume-Uni avec l'aide "d'experts internationaux". 

"Il établira les standards internationaux pour les enquêtes" sur ces faits.

 

"Troisièmement, nous avons déclaré qu'il ne devrait jamais y avoir d'amnistie pour les violences sexuelles lors des accords de paix", a-t-il dit. 

"Nous avons besoin de cet engagement pour mettre un terme au fait que les viols et violences sexuelles soient traités comme un problème secondaire et pour mettre les femmes et les droits des femmes au centre des résolutions des conflits", a-t-il fait valoir. 

Pour mener à bien ces missions, M. Hague a annoncé "de nouveaux financements disponibles immédiatement" d'un "montant de 36 millions de dollars" (27,5 millions d'euros). 

"Nous avons une opportunité sans précédent de briser les reins de ce mal séculaire", a affirmé Zainab Hawa Banqura.


 

© afp.

"Les violences sexuelles en zone de conflit ne sont pas une fatalité, les éradiquer n'est pas mission impossible", a-t-elle martelé appelant à ce que cet accord permette de "mettre un terme à ce fléau pour l'humanité". 

"Aujourd'hui, la voix des victimes a été entendue", a quant à elle déclaré Angelina Jolie, envoyée spéciale du Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). 

"Je salue la position, longuement attendue, prise aujourd'hui par le G8", a-t-elle ajouté.

 

cic

Compteur

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterCette Semaine3005
mod_vvisit_counterCe Mois - ci8742
mod_vvisit_counterAu Total2725698


Sur Facebook