Halloween : "Esprit es-tu là ?" Et la fête des Celtes devint la Toussaint ! Même pas peur...

 

"Esprit, es-tu là?": les règles d'une bonne séance de spiritisme

© thinkstock.

Il y a 2000 ans ou à peu près, les Celtes pensaient que le 31 octobre était le jour où les morts venaient sur terre visiter les vivants. Un peu plus tard, on s'est mis à se déguiser pour faire peur aux esprits en visite qui auraient eu de vilaines idées. Ces traditions se sont un peu perdues en chemin mais Halloween reste le jour idéal pour communiquer avec les morts.

Maija Polsley a créé le site The Metro Spiritual. Elle dit avoir connu des expériences paranormales depuis son plus jeune âge et a suivi des cours de métaphysique avec sa mère à l'âge de 12 ans. Elle a écrit un article dans le New York Daily News dans lequel elle détaille les choses à faire et celles à ne pas faire quand on communique avec les morts. Quel meilleur moment que Halloween, célébré partout dans le monde le 31 octobre, pour faire l'expérience du spiritisme? 

Halloween a été instaurée par les Celtes, il y a 2000 ans. Ils célébraient le Nouvel an le 1er novembre et croyaient que la veille de cette nouvelle année était le moment parfait pour que les vivants rencontrent les morts. L'église catholique a transformé le 1er novembre en "fête de tous les Saints", la Toussaint donc, en anglais "All Hallows". Le jour précédent fut baptisé Hallows Eve, transformé en Halloween avec les années. 

Vu que les gens croyaient que les esprits des morts visitaient la terre le jour d'Halloween, ils se sont mis à porter des costumes terrifiants. Ils espéraient ainsi que les méchants esprits qui auraient pu leur faire du mal passent leur chemin, croyant qu'ils étaient morts, eux aussi.

Maija Polsley rappelle que le 31 octobre est le jour idéal pour appeler les morts à communiquer avec nous. Elle offre quelques conseils à ceux qui souhaiteraient essayer.

"Les fantômes pourraient vous demander de l'aide"
Elle incite les lecteurs à utiliser leur téléphone portable pour enregistrer, filmer, prendre des photos de l'expérience. Elle leur dit: "Protégez votre propre énergie en vous entourant d'une lumière blanche. Comme chaque étranger, soyez prudent. Les fantômes peuvent être trompeurs. Rendez-vous compte qu'ils pourraient vous demander de l'aide. Restez calme. Mettez-vous à leur place: comment réagiriez-vous si, à chaque fois que vous vous approchiez de quelqu'un, la personne s'enfuyait en criant?"

"Brûlez de la sauge pour purifier l'espace"
Maija conseille encore d'allumer une bougie et "nettoyer l'espace" avant et après l'expérience de spirtisme en faisant brûler de la sauge. Ce rituel permet de purifier un lieu, d'en chasser l'énergie négative. 

Autre petit truc: "Comprenez que tous les fantômes ne savent pas qu'ils sont morts. Si vous êtes celui qui doit annoncer son décès à un esprit, soyez doux et prêt à tout." 

Non au Ouija
Enfin, n'ayez pas peur. "Les fantômes se nourrissent de l'énergie des gens." Elle dit encore d'oublier la planche d'Ouija, à moins de savoir exactement ce que l'on fait. "Vous ne savez pas qui vous allez inviter. Les entités négatives ne sont pas faciles à chasser. Ce sont des voleurs d'énergie et elles prendront la vôtre si vous les laissez faire." Enfin, évitez d'aller tenter de ressusciter les morts dans les cimetières. C'est glauque. 

Alors, "Esprit, es-tu là?"

Source : 7sur7.be

cic

Compteur

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterCette Semaine885
mod_vvisit_counterCe Mois - ci28222
mod_vvisit_counterAu Total2350429


Sur Facebook