RDC : Recensement général pour donner la nationalité congolaise aux rwandais ?

RDC : Recensement général pour donner la nationalité congolaise aux rwandais ?

06/05/2013 12:19:00KongoTimes!
imagePasseport congolais

L’opération de recensement scientifique de la population congolaise, dont les préliminaires ont déjà commencé, coûtera une bagatelle de cent-trente millions (130) de dollars américains sur trois ans. Ce montant a été donné par le ministre congolais du Plan et du suivi de la mise en œuvre de la Révolution de la modernité, Célestin Vunabandi Kanyamihigo.

Célestin Vunabandi a indiqué que cette opération, qui s’étendra sur trois ans, sera appuyée par les partenaires du gouvernement, notamment la Monusco. Expliquant son but, le ministre du Plan a dit que «Le recensement général de la population va nous permettre de déterminer les personnes sur lesquelles il faut compter pour la production et auprès desquelles il faut répartir les ressources nationales».

Célestin Vunabandi a  souligné que la volonté du gouvernement est d’abord de mettre fin aux poches résiduelles d’insécurité à travers le pays, et ainsi éviter que les étrangers ne puissent se prévaloir de la nationalité congolaise et ainsi disposer d’une carte nationale d’identité qui interviendra après le recensement.

Selon lui l’opération de recensement est aussi nécessaire pour la conception et l’évaluation des programmes de développement qui soient adaptés à la situation du pays et à celle de chaque entité administrative.

Les Congolais auront des cartes nationales d’identité dès 2014

Répondant à une question orale devant les sénateurs réunis en session ordinaire de la Chambre haute du Paqrlement le vendredi 26 avril, le ministre de l’Intérieur, Richard Muyej, a affirmé que les cartes nationales d’identité seront disponibles en RDC dès 2014.

La question orale a été posée par le sénateur Ramazani Baya sur l’inexistence des cartes d’identité dans le pays depuis une trentaine d’années. A cette réponse, l’auteur de la question a appelé le ministre à accélérer le processus de délivrance des cartes d’identité pour éviter des infiltrations étrangères.

Devant les sénateurs, Richard Muyej a affirmé que le gouvernement, comme son ministère, prenait à cœur la production de ces cartes nationales d’identité.

Toutefois, le ministre a souligné que «La priorité a été accordée au recensement scientifique qui se prépare et qui se fait. Mais dans l’entre-temps, nous essayons de réunir toutes les conditions pour que les Congolais puissent, d’ici l’année prochaine, commencer à avoir leurs cartes d’identité».

Interpellé en même temps que Richard Muyej, le ministre du Plan devait expliquer aux élus des élus les raisons de l’absence de recensement en RDC depuis aussi une trentaine d’années.

Le sénateur Ramazani Baya a jugé «anormale» l’inexistence de cartes d’identité nationale et l’absence de recensement. Selon lui, cet état des choses ne permet pas une gestion efficace du pays. Il a appelé le gouvernement à accélérer cette autre opération.

«Il faut un engagement politique plus fort pour l’exécution rapide de différents dossiers qui concernent l’identification des citoyens et le recensement.  Si la Banque centrale peut imprimer des documents de valeur comme le passeport, à plus forte raison ne peut*elle pas imprimer les cartes d’identité ?», a-t-il interrogé.

Les ministres de l’Intérieur et du Plan ont été interpellés sur ces questions du jeudi 25 au vendredi 26 avril. Dans sa question orale, le sénateur Ramazani Baya avait dénoncé l’incapacité pour le gouvernement de produire des cartes nationales d’identité et de faire un recensement général qui, selon lui, devrait permettre au pays de se doter d’un fichier d’Etat reprenant des données démographiques indispensables à sa gestion.

KongoTimes

cic

Compteur

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterCette Semaine2986
mod_vvisit_counterCe Mois - ci8723
mod_vvisit_counterAu Total2725679


Sur Facebook