Une "opposition" somnifère et nigaude.. La Majorité Présidentielle appelle à un 3e dialogue

 

EBANDI !


Alors, nous disions: Et une opposition somnifère et nigaude, une.

Ps: Merci pour le Glissement. (C'est de la part de "JK" que certains Congolais vont commencer à admirer grâce à vous. Car il faut reconnaître le génie ténébreux de son équipe... Vous n'êtes pas à la hauteur... Amateurs.
Allez ! Passez derrière la Résistance Congolaise qui a toujours gardé les yeux ouverts à votre place... La douche froide, hein !)
J'aimerais que tout le monde applaudisse "JK" et son équipe. Sans eux, les paresseux intellectuels et autres rêveurs de notre peuple auraient fini par se croire des êtres d'une intelligence fulgurante. Grâce à "JK", un grand nombre de Charlots de l'opposition somnambule sont à jamais hors course. Ah oui, les sango aussi, tout comme leur tour de force lors de la CNS qui a permis à Mobutu un Glissement de...  7 ANS !
Cet homme nous permet de faire l'économie d'une brochette de pseudo politiciens fabriqués de toutes pièces par les Occidentaux, surtout les Yankees..., tout comme Kanambe lui-même !
.
Cherchez l'erreur !
En négociation, on appelle ça un jeu à somme nulle.
hh
Il est bon que l'Eglise et ces gens se couvrent de ridicule en cette affaire car ils trompent le Peuple dans ces aspirations les plus profondes.
Un homme armé jusqu'aux dents qui partirait par du simple blablabla et du papier-cul.
Ils ont vu Jésus...
Phase 1 : JOUER LA MONTRE !
h
Joseph Mbeka
Coordonnateur Général de la Résistance Congolaise
3
THÉÂTRE DE LA CENCO DE LA FUMÉE BLÀCHE À LA FUMÉE NOIRE !

La Majorité Présidentielle appelle à un 3e dialogue. C'est le secrétaire général adjoint de la MP qui l'a dit ce Lundi 02 janvier 2017
Pour la Majorité présidentielle,
1. l’accord de la Cenco n’est pas inclusif.
2. Le Rassemblement doit demander pardon pour toutes les morts occasionnées lors de ses différentes manifestations.
3. Enfin, pour le camp présidentiel, le fait que l’option du référendum n’ait pas été retenue dans l’accord du centre interdiocésain, n’est pas acceptable.
Pour la MP, le recours possible à un référendum est consacré dans l’article 5 de la constitution.
Ce sont les 3 raisons avancées par le camp présidentiel pour justifier la non-application de l’accord.
4. C’est pourquoi la Majorité présidentielle en appelle à un 3è dialogue.
.
ARTICLE
.

La Majorité présidentielle joue-t-elle avec le feu ? Elle vient de rejeter officiellement le compromis dit global et inclusif du Centre interdiocésain, pourtant obtenu au forceps le 31 décembre 2016.

C’est Koko Nyangi, son secrétaire général adjoint et ministre du gouvernement Badibanga, qui l’a dit au cours d’une conférence de presse ce lundi 2 janvier à l’hôtel Invest.
Pour la Majorité présidentielle, l’accord de la Cenco n’est pas inclusif. C’est le premier péché pour lequel la MP dit qu’elle ne l’appliquera pas.
Le Rassemblement doit demander pardon pour toutes les morts occasionnées lors de ses différentes manifestations. C’est le deuxième prétexte avancé par la Kabilie pour bloquer la mise en oeuvre de l’accord de la Cenco. Enfin, pour le camp présidentiel, le fait que l’option du référendum n’ait pas été retenue dans l’accord du centre interdiocésain, n’est pas acceptable.
Pour la MP, le recours possible à un référendum est consacré dans l’article 5 de la constitution. Ce sont les 3 raisons avancées par le camp présidentiel pour justifier la non-application de l’accord. C’est pourquoi la Majorité présidentielle en appelle à un 3è dialogue.
Avec cette prise de position officielle de la MP sur l’accord, on comprend que sa mise en oeuvre sera difficile. La stratégie du pouvoir est désormais claire: retarder le plus possible la mise en oeuvre du compromis politique global et inclusif du Centre interdiocésain. Pour quel gain ?

Joseph Kazadi

 

Ah mon Vieux tu m"as sauvé ! Grâce à toi j'ai pu glisser en douceur..., comme tu l'as fait pour Mobutu. Vraiment t'as un truc à toi qui marche du tonnerre de Dieu !


L’image contient peut-être : 1 personne

 

Armand Tungulu Mudiandambu

Ah mon Vieux tu m"as sauvé. Grâce à toi j'ai pu glisser en douceur..., comme tu l'as fait pour Mobutu. Vraiment t'as un truc à toi qui marche du tonnerre de Dieu !

H
Source : 7sur7.cd  02 janvier 2017
.
.
Quand on parlait encore d'accord, la Résistance toujours en alerte-vigilance

Trahison macrocéphale, ''Kabila'' nouveau est là !

Par JRME

Depuis minuit, ‘’Kabila’’ se frotte les mains. En effet, grâce à l’entregent de la Cenco, la classe politique collaborationniste est parvenue à un accord de partage du pouvoir. Un accord conçu à Bruxelles et porté par le Vatican qui avalise le glissement. Ainsi, jusqu’à l’organisation des élections prévues fin 2017, le boucher de Kingakati demeure au pouvoir. Un permis de tuer en règle pour au moins douze mois. Et donc, vive la boucherie !

Pour faire passer cette pilule assommante au peuple congolais, le cerveau de ce énième coup de force de ‘’Kabila’’ a d’abord désamorcé le soulèvement populaire. L’organisation à quelques jours du 19 décembre du dialogue et les atermoiements d’Etienne Tshisekedi ont donc suffit ! Tout a donc été minutieusement actionné pour que le peuple congolais ne s’assume pas et, donc, ne puisse recouvrer son indépendance et, surtout, quelque marge de manœuvre.

Ainsi, malgré les dégâts du 20, 21 et 22 décembre, l’église catholique a tenu à achever sa mission : imposer ‘’Kabila’’ pour un an sur fond de chantages et menaces. Le plan B a même été brandi pour réduire toute velléité de surenchère. Là où, dans d’autres pays, les intérêts du peuple ne font l’objet d’aucun compromis, les accompagnateurs du système d’occupation n’ont eu ni honte ni remords pour signer un accord indu, un accord annonciateur des lendemains incertains !

Mais posons-nous d’abord une question ! ‘’Kabila’’ peut-il respecter l’accord de la Cenco ? L’histoire très récente de notre pays nous apprend qu’il n’est pas un homme d’honneur. Est-il nécessaire de rappeler que cet enfant soldat, arrivé en bottes en caoutchouc à Kinshasa, avait donné sa parole ‘’d’officier’’ qu’il passera le relais à son successeur. La Fontaine nous apprend que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute, mais ce qui est surprenant dans cette affaire d’accord, c’est la facilité avec laquelle Tshisekedi a suivi le renard.

Une année de plus consentie à ‘’Kabila’’ ne semble rien pour le désormais ancien-président-élu mais, pour ceux qui ont analysé dans les détails le contexte du dialogue de la Cenco et l’accord qui en est sorti, il est clair que ‘’Kabila’’ a obtenu les armes avec lesquelles il n’hésitera pas à se servir pour s’imposer et surtout sévir le cas échéant. Lui qui le 19 décembre n’avait plus de légitimité moins encore de prétention nationale -sa nationalité congolaise étant sujette à caution- se retrouve, par la magie des calotins, grand seigneur. Mieux, il reprend, tête haute,  les commandes d’un pays qui n’est pas le sien !

Et le peuple congolais dans tout ça ? Il n’a vu que du feu ! La Cenco a mis à contribution les messes dominicales pour passer des sermons et homélies qui désarment et le rassemblement, lui, n’a pas eu beaucoup de peine pour mystifier. La fumée, comme si c’était l’élection papale, c’est le message subliminal que l’on a envoyé au peuple, surtout celui de Kinshasa qui a été travaillé au corps à corps par le cardinal Monsengwo.

A l’arrivée, le peuple kinois s’est abrouti à attendre la fumée en lieu et place du départ sans condition de son bourreau. Hier minuit à Kinshasa, dans les coins chauds de la capitale congolaise, on jubilait d’une fumée blanche qui n’est jamais montée du Centre Interdiocésain. Mais, que peut une population peu instruite face aux manigances des magiciens du verbe ? Les kinois ont fêté un accord qui menace leur avenir comme si c’était un cadeau de Nouvel An. Triste histoire !

L’accord est là, mais le plus dur sera de transformer certaines rêveries en réalité. ‘’Kabila’’ n’a rien signé, c’est un premier élément d’alerte. Alors se sentira-t-il tenu par la signature de Mende, monsieur dénégation ? Rien n’est moins sûr. Qu’à cela ne tienne, ceux qui ont engagé le Congo-Kinshasa dans un deal aussi satanique devront demain répondre sans tergiverser. C’est vrai que les strapontins attirent mais, tout de même, pour la primature doit-on brader la souveraineté nationale ? That is the question.

Mohamed Mboyo Ey’ekula

Source :Fb

 

 

EST-CE-QUE CES GENS, AVEC LEURS ADEPTES, MERITENT VRAIMENT D'ÊTRE PRIS AU SÉRIEUX?

Les mois, les semaines et les jours précédents, ils ont crié partout qu'ils sont les défenseurs d'une certaine "Constitution" avec en mains, des cartons jaunes et rouges; qu'ils ne permettront jamais le "GLISSEMENT" de Mr "Kabila" même par une seule minute; plusieurs sont allés jusqu'à en verser leur sang!
Et aujourd'hui, 10 jours après tout ce brouhaha, c'est eux même qui jubilent pour avoir signé des accords qui permettent le même glissement contre lequel certains ont perdu leurs vies. CHERS AMIS DU RASSEMBLEMENT, SI VOUS NE POUVEZ PAS RESPECTER VOS PROPRES PAROLES, COMMENT POUVONS-NOUS OU, COMMENT SERA-T-IL POSSIBLE POUR UNE PERSONNE NORMALE (je dis bien une personne normale) DE VOUS PRENDRE AU SÉRIEUX? QU'EST-CE QUI PROUVE QUE VOUS ALLEZ RESPECTER CES ACCORDS QUE VOUS-MÊMES VENEZ DE SIGNER? Aurons-nous désormais tort d'appeler ces accords "ACCORDS DU GLISSEMENT ET DE LA CONTINUITÉ DE L'OCCUPATION RWANDAISE"?

Une autre chose de très étonnante, c'est que vous avez signé ces accords avec un homme qui a le même caractère que vous: il n'a eu aucun respect à votre "Constitution". Si ce "Kabila" peut mépriser cette "Constitution", qu'est-ce qui vous garantit qu'il respectera ces "ACCORDS DU GLISSEMENT"? La Constitution étant plus grande et plus important que des simples accords, dont il a juré devant Dieu et la nation, de respecter avec scrupule....

To kanisaka mpe mwa mukye! To kolisaka mpe mwa mayele, kooo?!

Encore une fois, la Révolution Rupture se justifie!
Le Patrouilleur Eclaireur Congolais
Source : Fb

    Que nous disait Joseph Mbeka, le Grand Stratégaire du Combat, il y a juste ce midi ?

    Lisez vous-même !

    Tout genou fléchira

    Joseph Mbeka

    Juste gagner du temps.

    Manoeuvres douloureuses en perspective pour l'Indépendance effective du Congo et la non-ingérence occidentale. Qui oublie ça se berce volontairement d'illusions.

    Observons le prochain "coup"..., soit en faveur de "Kabila", soit de "Katumbi", ce qui revient e-xac-te-ment au même.

    Bienvenue au royaume des esclaves de luxe...

    Puisqu'on vous dit que "Kabila" ne partira pas en 2017 !

    Vous mettez ma parole en doute ? 
    À présent, on va voir qui entre vous et moi est stratège ? Qui ment au peuple, et qui lui dit la Vérité ?

    See you same place same smile next year...

    À bon entendeur...

    Aux Adorateurs du Veau d'Or

    GLISSEMENT ET PROLONGATIONS !

    Armand Tungulu Mudiandambu
    03 janvier 2017 16:50 ·

     

    VOUS NE VOYEZ PAS QUE VOS FILIMBI SONT DES TUTSI RWANDAIS ??
    CONTRÔLEZ AUSSI LA TËTE DE "LA LUCHA", VOUS Y TROUVEREZ QUELQUE CHOSE D'ANALOGUE !
    Evidemment, quand on est financé par les Etats-Unis et consorts, pourquoi s'étonner ?
    FABRIQUE D'OPPOSANTS ET DE REVOLUTIONNAIRES ARTIFICIELS... LA NOUVELLE DOMINATION YANKEE !
    Le fameux, invisible en actes, Floribert Anzuluni, leur coordinateur...no comment
.

UN GARDE REPUBLICAIN DE KABILA BRÛLÉ VIF A LUBUMBASHI ! CE PEUPLE NE RECULERA PLUS !

MERCI AUX COMPATRIOTES QUI NOUS RENDENT NOTRE HISTOIRE AVEC CES IMAGES QUI DOIVENT FAIRE REFLECHIR

BON ACCORD !

Prière de télécharger et sauvegarder la vidéo svp

LA PATRIA O LA MUERTE

CHANGE IN CONGO. L'association Change in Congo/ Nzakomba, en abrégé CIC/NZAKOMBA, plus connue sous la dénomination Change in Congo, est une plate-forme qui regroupe des ressources diverses, Congolaises et autres, à…
CHANGEINCONGO.COM

 

Abbé Donatien Nshole: « L’accord est inclusif »

Abbé Donatien Nshole, premier secrétaire général adjoint de la Commission Episcopale Nationale du Congo (CENCO) le 4/03/2013 à Kinshasa, lors d’un point de presse. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Sous l’égide des évêques catholiques, le pouvoir et l’opposition ont trouvé samedi 31 décembre dernier un compromis politique pour la gestion du pays jusqu’à l’élection du nouveau chef de l’Etat qui va succéder à Joseph Kabila dont le dernier mandat constitutionnel s’est achevé le 19 décembre dernier.  Invité de Radio Okapi mardi 3 janvier, l’abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) qui a participé aux discussions a estimé que «l’accord est inclusif» même si le Front pour le respect de la constitution ne l’a pas signé.

 

Entretien.

Radio Okapi: La CENCO a obtenu la signature de l’accord politique par les parties prenantes aux négociations directes qui se sont tenues au  Centre interdiocésain. Mais l’accord ne précise pas la date de mise en œuvre. Comment cela va se passer ?

Abbé Donatien Nshole: Il y a un document annexe qui aura valeur d’accord qui est en train d’être négocié maintenant. C’est sur le chronogramme justement. Dans l’accord il a été dit que la mise en œuvre des dispositions fera l’objet d’un arrangement particulier qui aura aussi valeur d’accord. C’est le travail qui est en train d’être fat maintenant. On n’a pas voulu surchargé l’accord. On s’est limité à de grands principes. Pour la mise en œuvre, les détails vont suivre.

Radio Okapi : Comment ces arrangements vont se faire ?

Abbé Donatien Nshole : Les représentants de chaque partie prenante vont se retrouver autour des évêques pour finaliser cela.

Radio Okapi : Au sujet du nouveau gouvernement, comment tout cela va se passer ?

Abbé Donatien Nshole : L’accord est clair. Le Premier ministre sera présenté par le Rassemblement. Vous savez que tout gouvernement doit être investi par le Parlement. Or, il y a une session [parlementaire] extraordinaire qui va se terminer le 15 janvier puis la session ordinaire commencera le 15 mars. Dans l’accord, on précisera si ce sera possible avant le 15 janvier ou ça va attendre la session de mars. Ce sont tous ces éléments pour lesquels nous devons encore nous convenir.

Radio Okapi : Dans l’accord, on parle du Conseil de suivi qui sera dirigé par Etienne Tshisekedi. Comment va-t-il fonctionner par rapport aux autres institutions ?

Abbé Donatien Nshole : Dans l’accord, les attributions de ce comité sont claires. Le Conseil national de suivi de l’accord ne va pas gêner le fonctionnement des institutions. Il a comme mission principale de surveiller, d’inspecter, de dynamiser par des recommandations tout en respectant les compétences de chaque institution. L’objectif principal est d’obtenir que l’accord soit mis en œuvre dans les bonnes dispositions. Là où il y a un ça ne va pas, ce conseil tirera la sonnette d’alarme. Là où il faudra faire des recommandations, il le fera. Mais il y a des organes qui doivent décider selon leurs compétences.

Radio Okapi : Les délégués de la Majorité présidentielle ont signé cet accord sous réserve, affirmant qu’il n’est pas inclusif. N’est-ce pas là un danger pour la mise en application d’un accord obtenu dans la douleur ?

Abbé Donatien Nshole : Pour moi, ce n’est pas un danger. Je vois ça plutôt comme une distraction. On ne peut pas considérer le manque d’inclusivité au titre de l’accord du 18 octobre pour la simple raison que l’unique composante qui n’a pas signé c’est le Front pour le respect de la constitution. Mais dans le texte, il y a des amendements du Front qui a travaillé du début à la fin. C’est accord, c’est aussi un accord du Front même s’il n’a pas signé. Le problème du front est un problème qui mérite d’être posé. On doit réfléchir pour trouver une solution. Là c’est au niveau du partage du pouvoir. Mais pas au niveau de la quintessence de l’accord. Même les autres qui n’ont pas encore signé. Je dis ‘’pas encore signé’’ parce que ce n’est pas exclu qu’ils signent. Il y a déjà Steve Mbikayi qui s’est annoncé pour venir signer. Ceux-là sont déjà représentés par leurs composantes mais l’idéal serait que tout le monde soit là. Il faut aussi comprendre l’attitude des autres qui n’ont pas signé comme Jean-Lucien Busa ou José Makila. Ce ne sont pas de gens qu’on doit condamner à ce stade. On doit seulement leur faire comprendre les choses. Ils ont raison. Ils ont beaucoup apporté à cet accord. Donc, cet accord est inclusif à mon avis.

Radio Okapi : Quel est le problème réel posé par le Front pour le respect de la constitution ?

Abbé Donatien Nshole : A ce que je sache, le Front est frustré et trouve qu’on n’a pas eu assez de considérations pour lui dans la mesure où lui a renoncé de participer au gouvernement et l’unique endroit qu’il pouvait se retrouver était le Conseil national de suivi de l’accord. Il ne trouve pas juste que la Primature soit donnée au Rassemblement et la présidence du Conseil national de suivi au patriarche de Limete. Du point de vue rationnel, il n’a pas tort mais la réalité politique n’est autre chose. Il y a la personne de Monsieur Etienne Tshisekedi, sa présence là, est une garantie pour un certain public. On n’est pas dans un domaine de mathématique, c’est la compréhension mutuelle qui doit être exhortée.

Radio Okapi : L’accord prévoit la tenue des élections présidentielle, législatives vers la fin de l’année 2017. Avez-vous obtenu des garanties de la part de la CENI pour le respect de ce délai tel que signé par les parties prenantes ?

Abbé Donatien Nshole : Les avis étaient partagés. Il y avait deux groupes d’experts. Les uns affirmaient la possibilité matérielle d’organiser ces élections dans ce délai-là, les autres dont la CENI, pensaient que c’était trop demandé. Finalement, on est arrivé à cette option-là. Le plus important est le travail que fera le Conseil national de suivi qui devra être doté d’une expertise pour bien vérifier les choses. Je crois que les choses se fassent de façon objective. Et pour ça, le Conseil national de suivi dirigé par le patriarche Tshisekedi est une garantie.

Propos recueillis par Ascain Zigbia.

Source : Radio Okapi

 

FILIMBI = TUTSI FINANCES PAR LES AMERICAINS ! ! !

ATTENTION ATTENTION !

Floribert Anzuluni, leur Coordinateur à droite... no comment

cic

Compteur

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterCette Semaine828
mod_vvisit_counterCe Mois - ci28165
mod_vvisit_counterAu Total2350372


Sur Facebook