RDC : Joseph Kabila torpille l’accord politique / Pourquoi le Rassemblement fait perdre du temps au Peuple ? / Qui dirige qui au Congo ? Autopsie du système éducatif

 

RDC : Joseph Kabila torpille l’accord politique

 

La signature de l’"arrangement particulier" dans le cadre des négociations directes entre majorité et opposition se fait toujours attendre en RDC. Quatre principaux points de blocage persistent. Conséquence : la mise en oeuvre de l’accord politique du 31 décembre 2016 se fait toujours attendre. Au grand dam de la population et de l’opposition RD congolaises et pour le plus grand bonheur de la MP et... du Président Kabila, principal bénéficiaire - et responsable - de ce "glissement dans le glissement".

En RDC, la MP joue avec les nerfs de l’opposition. Quatre points de blocage subsistent. De fait, ils interdisent la mise en oeuvre effective de l’accord de la Saint Sylvestre, signé aux forceps, qui a permis jusqu’à présent d’éviter le scénario du pire en RDC.

Quels sont les points de divergence entre majorité et opposition ?

Le premier concerne le mode de désignation du Premier ministre. Selon l’accord du 31 décembre, celui-ci est désigné dans les rangs du Rassemblement et nommé par le Président. Mais la majorité insiste pour que l’opposition présente cinq candidats, à charge pour le chef de l’État de désigner l’heureux élu.

Le second point de désaccord porte sur la répartition des portefeuilles ministériels, notamment des postes régaliens (intérieur, défense, justice, affaires étrangères) mais aussi d’autres tout aussi stratégiques (mines, finances).

Le troisième point de dissensus entre MP et opposition - et non des moindres - est la question du maintien de la Cenco comme médiateur. La majorité souhaite que le travail des évêques s’arrête après la mise en place de l’accord de la Saint Sylvestre. Pour l’opposition, la Cenco doit accompagner la transition comme modératrice jusqu’à la tenue effective des élections.

La quatrième point de blocage a trait au chronogramme de la mise en oeuvre de l’accord : de la mise en place des mesures de decrispation politique jusqu’à la tenue des élections, en passant par l’installation du nouveau gouvernement, du comité de suivi de l’accord, etc. L’opposition fait tout pour tenir les délais. La MP, à l’inverse, s’ingénie à gagner du temps.

Qui sont les responsables du blocage ?

À Kinshasa, certains voudraient rejetter la faute de ces atermoiements sur la classe politique dans son ensemble. Une manière de faire porter le chapeau à l’opposition. D’autres se montrent plus précis et pointent la responsabilité de la MP et de son aile dure en particulier. "En réalité, l’unique responsable de cette perte de temps est le Président Kabila lui-même. La MP ne fait qu’exécuter ses volontés", analyse un Ambassadeur en poste dans la capitale RD congolaise.

De fait, à qui profite le crime ? À Joseph Kabila lui-même. D’une part, ces manoeuvres dilatoires lui permettent de jouer la montre et de se maintenir au pouvoir au-delà des délais impartis. D’autre part, le fait de constater un "échec" dans les négociations au sein de la "classe politique" (comme s’il n’en faisait pas partie...) lui permet de remettre au goût du jour sa grande idée : organiser un référendum ; officiellement, pour débloquer la situation ; officieusement, pour pouvoir briguer un nouveau mandat.

Pour parfaire ce stratagème, une réunion s’est tenue hier après-midi à l’Hôtel du fleuve de Kinshasa en présence notamment de Lambert Mende, d’Emmanuel Shadary Ramazani, d’André Kimbuta ou encore d’Aubin Minaku. L’objectif : s’accorder sur la stratégie de blocage à mettre en oeuvre le soir afin de ne pas signer l’arrangement particulier, suivant la volonté du Président Kabila lui-même. Le chef de l’État RD congolais qui, au passage, a refusé de rencontrer les évêques de la Cenco en dépit de leurs demandes d’audience répétées. "Le Président est dans une tour d’ivoire. Il refuse d’écouter - et même de voir - toute personne qui ne plaide pas dans le sens de l’organisation d’un référendum", s’inquiète un de ses proches. Le Président congolais Denis Sassou Nguesso, qui tente de faire entendre raison à son homologue, l’a vérifié à ses depens il y a quelques jours. Présent à Kinshasa dans le cadre d’une visite privée, Joseph Kabila a tout bonnement refusé de le recevoir...

En attendant, deux proches de Joseph Kabila, Kikaya Bin Karubi, son sherpa, et Solange Ghonda, une ex-ambassadrice des enfants auprès de la présidence, tentent de convaincre sur le terrain diplomatique les partenaires de la RDC de la pertinence d’un référendum pour décanter la situation.

Et maintenant ?

Il y a trois scenarii possibles.

Le premier est un dépassement des divergences entre la MP et l’opposition et la conclusion d’un arrangement dans une semaine, après la reprise par la Cenco de sa médiation.

Le second scénario possible, qui a les faveurs du Président Kabila, verrait la MP gripper les négociations pour parvenir à un point de rupture dans les négociations avec l’opposition. Dans l’esprit de ses promoteurs, la seule option possible pour sortir de la crise serait alors un recours au peuple par la voie du référendum.

La troisième option, quant à elle, serait la mise en oeuvre par l’opposition de l’article 64 de la Constitution et l’appel à la mobilisation populaire pour faire échec à ce projet de référendum et contraindre le pouvoir à appliquer les dispositions de l’accord de la Saint Sylvestre. En parallèle, la Communauté internationale renforcerait ses sanctions à l’encontre des dignitaires du régime de Kinshasa.

Climat tendu à nouveau

"Le climat économique est inquiétant", s’inquiète un dirigeant d’une grande banque en poste à Kinshasa. "Les investissements sont gelés et les Congolais ont perdu 30 % de pouvoir d’achat à cause d’un taux de change franc congolais-dollar très défavorable. Mais", conclut-il, "il y a pire. Le climat politique est, lui, carrément angoissant". En effet, Joseph Kabila ne semble pas décidé à quitter le pouvoir. Pour cela, il apparaît de plus en plus clairement qu’il mettra tout en oeuvre pour torpiller l’accord politique du 31 décembre 2016.

Source : Afrik.com

.

POURQUOI LE RASSEMBLEMENT FAIT PERDRE SON TEMPS AUX CONGOLAIS EN "DEALANT" AVEC UN DICTATEUR ?

• Les puissances étrangères s’investissent parfois de manière positive pour le peuple opprimé, mais seulement si le mouvement intérieur de résistance a déjà ébranlé la dictature au point d’attirer l’attention internationale sur la nature brutale du régime.
• Comme professait Charles Stewart Parnell en 1879 et 1880, lors de la grève des loyers en Irlande : « Il est inutile de compter sur le gouvernement…vous ne devez compter que sur votre propre détermination… Aidez-vous en vous soutenant les uns les autres… fortifiez ceux qui, parmi vous, sont faibles… unissez-vous, organisez-vous… et vous gagnerez…
• C’est la résistance et non pas la négociation qui compte dans les conflits dont les enjeux sont fondamentaux. Dans presque tous les cas, la résistance doit continuer pour chasser les dictateurs du pouvoir. Le succès est le plus souvent déterminé non pas par un accord, mais par l’usage des moyens de résistance les plus appropriés et les plus puissants disponibles.
• Souvent considérées comme solidement ancrées et invincibles, certaines de ces dictatures se sont révélées incapables de résister à une défiance sociale, politique et économique concertée par le peuple.
• Plus encore, des démocrates ou des spécialistes étrangers participant aux négociations peuvent, d’un seul coup, fournir au dictateur la légitimité (intérieure ou internationale) qui lui était refusée du fait de sa position monopolistique dans l’État, de ses violations des Droits de l’Homme et de sa brutalité. Sans cette légitimité désespérément nécessaire, les dictateurs ne peuvent pas continuer à régner indéfiniment. Les acteurs de la paix ne doivent pas la leur fournir.
• L’ouverture de négociations alors que des questions fondamentales de libertés civiles sont en jeu peut n’être qu’une ruse du dictateur visant à obtenir la paix ou la soumission des opposants alors que la violence de la dictature se perpétue. Dans ce type de conflit, la seule négociation envisageable est celle qui se tient à la fin d’une lutte décisive, lorsque le dictateur est aux abois et qu’il cherche un couloir de sécurité pour se rendre à un aéroport international.
• Toute négociation entre un dictateur et ses opposants démocratiques est vouée à déboucher sur un marché de dupes : la vision « romantique » de dictateurs qui seraient prêts à faire des concessions majeures, et de négociations menées en fonction d’arguments de droit et d’éthique (et non de pouvoir), est au mieux irréaliste : si un dictateur veut assouplir son régime, il n’a pas besoin de négocier pour le faire. Cette vision peut même être dangereuse : les négociations donnent au dictateur une légitimité. La seule négociation envisageable est celle permettant à un dictateur en déroute de fuir son pays en sécurité.
• Le premier principe de la défense anti-coup d’État est donc de refuser aux dictateurs toute légitimité.
• Les dictateurs ne vont pas se permettre d’organiser des élections qui pourraient les chasser de leur trône.
Voici ce que Gene Sharp écrit au sujet des dictateurs (ces citations sont tirées de l'ouvrage: « De la dictature à la démocratie »)
Gene Sharp est un professeur Américain de science politique qui est le fondateur de l'Albert Einstein Institution, qui est consacrée à l'avancement de l'étude de l'action non-violente contre les dictatures.

 

Qui dirige qui au Congo en définitif. Autopsie du système éducatif. Inversion au mérite

Faustin Luanga, citoyen Congolais qui réfléchit "sans reserve"!
Le système éducatif congolais a des résultats surprenants. Les étudiants brillants sont les premiers de leurs classes et sont inscrits souvent dans des facultés de médecines et de polytechniques. Les élèves de second groupe font l'économie et le droit et arrivent à gérer les élèves brillants de Premier group (médecins et ingénieurs). Les élèves du troisième groupe font les sciences politiques et relations internationales; entrent en politique et gouvernent le groupe des élèves brillants du premier groupe (médecin et ingénieur) ainsi que ceux du second groupe (économistes et juristes); ceux-ci se joignant et se confondant souvent à ce troisième groupe. Les élèves les moins bons échouent et finissent souvent dans la police ou/et l'armée, mais parviennent souvent par tout régenter. Et s'ils ne sont pas contents, ils chassent et tuent les élèves ayant appartenus au premier, deuxième et troisième groupe. Pour couronner le tout, le groupe de ceux qui n'ont pas du tout étudié finissent par devenir pasteurs, prophètes et apprentis sorciers; ceux ci attirent tout le monde y compris les brillants du premier groupe (médecins et ingénieurs), ceux du deuxième groupe (économistes et juristes), du troisième groupe (science po et relations internationales) et quatrième groupe (policiers et militaires).  On y perd sa rationalité avec un système éducatif pareil…  Et vous vous demandez pourquoi tout tourne en rond en RDC? Grande honte! Réveillez-vous chers congolaises et congolais.---------------------------------------------#RDC : Education / #DRC Education SystemJ'ai lu Faustin Mukela Luanga qui a publié une réflexion qui en dit long sur les intellectuels congolais .

.

Humeur sur Facebook : LES CONGOLAIS SONT À BOUT !

Cenco, Rassemlement, La Mp Et Tous Ceux Qui Ont Accepte Les Accords Luciferiens Du 31 Decembre Et Avant Cela, Sont Tous Ennemis Du Peuple Congolais, Et Ils Sont Tous Aux Services Des Occupants Sous Parrainage Des Imperialistes....

Nous  Denoncons Tous Ces Bandits-Criminels-Voleurs Religieux Et Politiciens, Et Nous Appelons A Tous ( Tes ) Les Congolais ( Es ) Sans Exception Et Sans Dinstinction De S' Elever Comme Une Armee-Puissante-Sans Echec Et Mettre Fin A Tous Ces Aventuriers Des Accord Du 31 Decembre...

C' Est Une Tours De Babel Qui Est Construite Au Congo, C' Est Un Mouvement Anti-Patrie En Faveur De Joseph Kabila Et Ses Parrains.

De La Meme Maniere Que La Tours De Babel Se Fut Ecroulee En Pleine Confusion, C' Est La Meme Maniere Que La Tours De Babel Sous Cenco Va Finir : Une Confusion Totale Parmi Les Signateurs, La Maisantate Reguliere  Qui Finira Par Chacun Pour Soit Et Sauve Qui Peut...

Peuple Congolais,
N' Hesitez Pas A Lapider Ces Aventuriers Et A Les Trainer Dans Vos Rues Dans Des Coins Et Recoins Du Congo... Oui, Ils N' Ont Pas De La Valeur Plus Que De Millions De Nos Mamans, Nos Papas, Nos Freres Et Soeurs Qui Ont Ete Violes, Tues, Massacres, Brules Vifs, Coupes En  Morceaux Et Tortures Des Toutes Sortes Des Tortures Que L' Humanite Ne Peut S' Imagines...
De La Meme Maniere Le Groupe De Laurent Mosengwo Pasinia Avait Distrait Le Peuple Congolais-Zairois Vers Les Annees 90 Et Contruire Une Plate Forme Au Feu President Mobutu Joseph Desire Et Lui Assurer 7 Ans De Surplus, Voila Le Meme Schema Qui Est Suivi Par Les Occupants En Nous Amenant Un Nouveau Archeveque De Kisangani Le Meme Endroit Ou Etait Venu Mosengwo, Mais Cette Fois-ci Sous Sous Le Fameux Tintin Cenco Enfin D' Assurer Des Annees De Surplus Aux Occupants Sous Legide De Joseph Kabila Et Sous Parrainage Des Imperialistes Occidentaux...
Le Meme Schema, Le Changement Sans Fin Des Gouvernement Et Leurs Chefs ( Les Premiers Ministres...)
Lunda Bululu, Mulumba Lukoji, Tshisekedi Etienne, Faustin birindwa, Munguludiaka, Nguza Jean Karl Libonde, Leo Kengo Wa Dondo, Le General Likulia......Ect.....

Peuple Congolais, Vous Ne Voyez Pas C' Est Le Meme Schema Qui Revient Sous Joseph Kabila... , Des Arrestations Des Vrais Opposants Et Au Meme Moment Ils Font La Fabrication Des Faux Opposants Pour Derouter Le Peuple...
Meme Schema Sous Vos Yeux...

Mon Peuple, Voulez-Vous Que Nous Vous Parlions En Quelle Langue Ou Langage Pour Que Vous Voyez Comment Notre Chere Patrie Ne Fait Que Chavirer En Plein Ocean....

Resaisissez-Vous Mon Peuple, Resaisissez-Vous Mon Peuple, Resaisissez-Vous Mon Peuple....

Mwana Malamu Ayokaka Mpe Asalelaka Mosala Toli Oyo Bapesi Ye.....
Toboyi Bato Ya Mitu Mangongi Na Mboka Ya Bakoko Na Biso...

Rev Etienne Le Divin

cic

Compteur

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterCette Semaine671
mod_vvisit_counterCe Mois - ci28008
mod_vvisit_counterAu Total2350215


Sur Facebook