Plus de 50 miliciens tués par l'armée dans le centre de la RDC

 

KINSHASA (Reuters) - L'armée de République démocratique du Congo (RDC) a tué vendredi dans le centre du pays plus de 50 membres d'une milice qui cherchaient à venger la mort de leur chef, a-t-on appris auprès d'un responsable de l'opposition et d'un militant local.

Les combats entre la milice de Kamwina Nsapu, qui a été tué en août dernier, et les forces gouvernementales ont fait des centaines de morts et des dizaines de milliers de déplacés ces derniers mois.

Source: Reuters10 février 2017

 

Une vue aérienne de la ville de Kananga au Kasaï-Central. Photo Myriam Asmani

Des sources de la société civile font état d’une trentaine de personnes tuées lors d’une nouvelle attaque contre la ville de Tshimbulu lancée par des miliciens se réclamant du chef traditionnel Kamuina Nsapu mort en août dernier.

 

L’attaque a été lancée tôt dans la matinée. Des sources locales parlent des tirs à l'arme lourde qui ont été entendus dans la matinée.

Selon des sources sécuritaires, des miliciens armés d’armes blanches et de calibres 12 seraient venus de 5 groupements voisins de Tshimbulu.

L’armée a repoussé l’attaque et a récupéré douze calibres 12, indiquent les mêmes sources.

Source : Radio Okapi 10 février 2017

cic

Compteur

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterCette Semaine830
mod_vvisit_counterCe Mois - ci28167
mod_vvisit_counterAu Total2350374


Sur Facebook