Le Général Mundos, l’élément-clé des massacres de Beni, en fuite ?

 

25 Fév 2017
Le Général Mundos, l’élément-clé des massacres de Beni, en fuite ?Posted in Les Dépèches By BLO On février 25, 2017

Joseph Kabila aurait déjà exfiltré vers une destination encore tenue secrète le Général Mundos, l’homme clé dans l’assassinat du Colonel Mamadou et dans les massacres de Beni
Selon les informations parvenues à la rédaction de Benilubero, le Général Mundos ne serait plus au pays depuis mardi 21 février 2017.

Pour rappel, il y a quelques jours, ce général a été cité par un prévenu dans le soi-disant Procès sur les massacres de Beni qui est encore en cours à Beni. Suleiman, c’est de lui qu’il s’agit, a pointé du doigt Julien Paluku le gouverneur du Nord-Kivu, Mr Masumbuka Nyonyi, le Maire de la ville de Beni, le Général Mundos et Mr Joseph Kabila comme les commanditaires principaux des massacres de Beni. Ces révélations de Suleiman ne sont venues que confirmer ce que plusieurs rapports aussi bien des Nations Unies que des organisations des droits de l’homme ont toujours rapporté. Après avoir entendu le maire de la Ville, la population s’attendait à ce que les trois autres précités passent aussi à la barre pour s’expliquer.

Mais hélas ! Mundos pourra ne plus être entendu.

Le gén. Akili Muhindos alias Mundos, officier FARDC accusé de soutenir le massacre de Beni

Selon une source bien informée et témoin des faits dont nous taisons le nom pour sa sécurité, Mundos serait passé par Dungu en destination de Juba, au Sud-Soudan, d’où il aurait pris un vol pour une destination encore inconnue. D’autres sources affirment qu’il se serait envolé vers la Corée du Nord avec laquelle le régime de Kinshasa entretiendrait des relations de commerce de l’uranium.

Faut-il enfin se réjouir de ce départ de Mundos du pays ? Certainement pas, car son exfiltration n’augure rien de bon dans le ciel du Nord-Kivu et vient embrouiller toutes les pistes qui mèneraient à la vérité sur les massacres de Beni. En effet l’homme part mais son vide est déjà comblé par Mr Kakolele à qui Joseph Kabila aurait confié la poursuite de la mission dont était chargé Mundos. En date du 23 février 2017, Mr Kabila l’aurait reçu pour lui donner de l’argent et des instructions bien précises à cette fin. Voilà ce qui expliquerait le séjour de Joseph Kabila ces jours-ci dans le Nord-Kivu. Les prochaines semaines risquent encore d’être sombres dans cette région. Il est à craindre que la présence du M23 dans les territoires de Rutshuru et de Masisi et les échauffourées qui s’en sont suivies soient une prélude à un chaos dans lequel Joseph Kabila est déterminé à plonger tout le pays dans les jours à venir.

Au moment où nous bouclons cette dépêche, un autre coup de fil nous joint et confirme cette exfiltration mais pense que Mundos aurait été chargé d’une nouvelle mission, celle de recruter des terroristes étrangers qui viendraient prêter main forte à Joseph Kabila le moment venu. Et il n’est pas étonnant qu’il ait commencé cette mission au Sud-Soudan dont des rebelles seraient déjà incorporés dans les FARDC. Si toutes ces informations venaient à se confirmer, le procès de Beni n’est qu’un pur montage pour culpabiliser la population autochtone pourtant victime de ces massacres et le dialogue de Kinshasa une mascarade pour distraire le peuple.

Soyez toute oreille ! Benilubero vous tiendra au courant de l’évolution de ce dossier.

« On comprend ainsi le grave danger de toute rallonge au pouvoir de Joseph Kabila. Les congolais dignes de ce nom doivent refuser toute forme de transition. En effet, au vu de ce qui se passe au Kivu-Ituri, toute transition au-delà de décembre 2016, donnerait du temps et des moyens au gouvernement congolais qui est, de toute évidence, complice de l’occupation rwandaise du Kivu-Ituri en cours » (Père Vincent MACHOZI, le 19 mars 2016, parole qui a valu son assassinat le jour suivant).

©Beni-Lubero Online.
La Rédaction tient à souligner qu'il faut se garder de tout somnifère qui ferait l'impasse sur Paul Kagame et le Rwanda dans les massacres de Béni et l'exécution de Mamadou Ndala.
CICNews 26 février 2017

cic

Compteur

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterCette Semaine3884
mod_vvisit_counterCe Mois - ci22853
mod_vvisit_counterAu Total1479248


Sur Facebook