Le Seigneur Tabu Ley Rochereau - Kaful Mayay : Chanson Hommage à son Excellence l'Ambassadeur Joseph Mbeka

Views : 9010


Chanson Hommage à son Excellence l'Ambassadeur du Congo à Paris Joseph Mbeka qui suscita le premier Olympia du Seigneur Tabu Ley.

 


S.E. Joseph Mbeka Makoso

ECCE HOMO !

A l'époque on ne chantait que Mobutu ! Difficile de faire émerger une autre personnalité sans s'attirer les foudres du Grand Timonier. C'est l'astuce que Tabu Ley mit au point pour citer son frère et ami, S.E Joseph Mbeka, qu'il admirait par-dessus tout. Il reconnaissait en lui l'homme providentiel du Congo. Il se souvint toute sa vie de ce Congo dirigé par le premier Directeur de Cabinet du Général Mobutu : "le Congo filait à une vitesse folle", diront d'autres. Qui a oublié les premières années de Mobutu? Un homme, un vrai, était aux commandes (même après son départ de ce poste qu'il quitta volontairement,  il continua à être le Patron [le seul Dircab de Mob à avoir remis sa démission et à y désigner son successeur en la personne de Loliki]). Aucune décision ne se prenait sans son aval, même devenu Ambassadeur à Paris. Sans cesse rappeler à Kinshasa. Toujours dans les avions pour superviser le Congo. A son actif : le Barrage d'Inga, la nationalisation de l'Union Minière (U.M.H.K), rien moins que l'Indépendance Economique du Congo,  la Sidérurgie de Maluku, la Fikin, la Sonas, l'INSS, une monnaie forte pour le Congo : "le zaïre", une compagnie d'aviation puissante (le Congo, seul pays d'Afrique à disposer d'un Jumbo Jet dans sa flotte), le Grand Marché de Kinshasa "Zando", etc. (Mobutu égraine quelques unes des décisions économiques de Mbeka dans sa fameuse vidéo réponse à la CNS [voir aussi vidéo ONU ci-dessous]). Nationaliser l'Union Minière et créer la Gécamines n'était pas une mince affaire ("aidé" par le rapport sur l'Union Minière du Haut-Katanga de son frère Umba di Lutete). Ce dossier avait tout de même valu au Congo : la sécession katangaise et l'élimination odieuse de Patrice Lumumba, son frère et ami. Qui plus est, Baudouin avait veillé à mettre aux côtés de Mobutu, dans le bureau juste en face de Mbeka, son propre cousin, le colonel Powis de Tenbosch, qui le combattait âprement. A travers cet homme, qui introduisit les tutsi auprès de Mobutu, les Occidentaux tentaient de garder au maximum le contrôle que Mobutu leur permettait encore d'exercer. Malgré sa victoire par K.O., Mbeka posa un ultimatum à Mobutu pour voir ce "blanc" quitter son Cabinet... Alors, il s'en alla.

Mbeka avait une vision économique pour le Congo. C'est ainsi qu'à plusieurs reprises le Seigneur Tabu Ley Rochereau rendra hommage à ce nom, en l'intégrant autant qu'il le pouvait dans ses chansons de cette époque bénie que nous avons tous gardé en mémoire. A telle enseigne que quand Kaful Mayay fut sorti toute la capitale comprenait à qui s'adressait cette chanson. Tabu Ley poussant l'audace jusqu'à chanter en kikongo ("ah ngai mwana fioti, etc."). S.E le ministre Mbeka se voulait aussi discret que possible. Les autres politiciens y compris Mobutu firent semblant de ne pas y toucher. Mobutu en prit ombrage sans en faire des tonnes. Lui aussi aimait son ministre (Economie et Finances) et professeur autant qu'il le craignait. Ils étaient amis. L'humour décapant de Mbeka avait coutume de faire perdre toute retenue au Guide même en plein Conseil des ministres. Après ceux-ci, Mobutu s'enfermait dans son bureau avec son ministre lui disant, encore pris de spasmes de rire : "Joseph tu ne devrais pas tant me faire rire devant les gens. On risque de ne plus me prendre au sérieux." Ah les années Mbeka ! Qui les a oubliées ? Certainement pas Tabu Ley Rochereau. "Kaful Mayay" est donc un acte politique de Tabu Ley.

Après lui, plus personne n'utilisera d'expressions avec le nom "Mbeka", ou si rarement. Il démissionnera avec fracas en 1978 de son poste à Téhéran. Tabu Ley et "d'autres" le suivront (Nguza Karl i Bond, Mungul Diaka, François Lumumba, Jean Tshombé). C'est ainsi qu'il lança la fameuse opposition "non violente" dans le sillage duquel se lanceront les "13 Parlementaires"... L'Homme Providentiel !

Bon 30 Juin

 


Ps : Il fut aussi ce fameux "ministre du Collège des Commissaires" qui tentera d'aider son Patron, Patrice Lumumba, dont il fut le Secrétaire particulier, en prenant des risques énormes pour l'informer du plan ourdi par les Américains de l'éliminer avant la prestation de serment de John Fitzgerald Kennedy qui lui était favorable. Il fallait tout faire pour tenir jusqu'à cette échéance. Malheureusement, trop de haltes, de meetings en route, auront raison des derniers espoirs Congolais. L'homme a fait ce qu'il pouvait. Son Patron ne le dénonça jamais ! Des amis, des "Grands amis". Une petite bande de copains dont un Judas : "un félon, obséquieux avec les puissants".

Voir "la lettre d'Albert Herman : Les dernières paroles de LUMUMBA en homme libre : USA - CIA - Mobutu - Belgique - France, le premier ministre Patrice Emery Lumumba démonte et démasque tous les ennemis du Congo."

Un des douze diplômés que comptaient le Congo à l'indépendance (certains disent cinq [ou moins de dix]). Il aurait pu porter le titre du premier diplômé, mais il décida de prolonger sa formation, il fut donc le second, mais avec un bagage ô combien solide, vu qu'il devint le tout premier économiste du Congo avec les plus grandes distinctions [LPGD] à Lovanium, Louvain et à la Sorbonne (mention excellent : mention très honorable avec les félicitations du Jury, plus de 90 % !!!). Il a donné au mot "Excellence" toutes ses lettres de noblesse au Congo.

BBC EXCLUSIVITE - JUSTICE FOR LUMUMBA : VERITE ULTIME SUR LA MORT DE LUMUMBA ! QUI A TUE PATRICE LUMUMBA ?

ps : A votre avis qui était l'Ambassadeur du Zaïre aux Etats-Unis lors du Combat du siècle ?... Il n'y a pas de fumée sans feu.

Muhammad Ali vsGeorge Foreman à Kinshasa ...YouTube

www.youtube.com/watch?v=tOepOYzX_yw

.

.

Busta Rhymes - RUMBLE IN THE JUNGLE Video ...

.

.

 

 

 

.

George Foreman vs Muhammad AliOct. 30, 1974Entire ...

 

 

 

Muhammad ALI alias Cassius Clay au ZAIRE en 1974 "When we were Kings" LE FILM

Premier Ambassadeur du Congo près le Marché Commun à Bruxelles (de fait un supra Ambassadeur pour le Benelux, la France, etc.), il eut la bonne idée de déménager ses bureaux sur la rue Marie de Bourgogne et d'acheter ce bâtiment pour le compte du Congo. Ainsi en sera-t-il également pour l'Ambassade du Congo en France. Jusqu'à ce jour, ces immeubles permettent toujours à la diplomatie congolaise d'éviter de se couvrir de ridicule en loyers impayers comme ce fut le cas ailleurs...

Robert Lemaignen, membre de la Commission de la CEE chargé des Affaires sociales, de l'Agriculture, des Transports et des Pays et Territoires d'Outre Mer (président du groupe), Walter Hallstein, S. E. l'ambassadeur Joseph Mbeka, chef de la mission de la République du Congo auprès de la CEE, et Jean Rey, membre de la Commission de la CEE chargé des Relations extérieures (président du groupe), du Marché intérieur et de la Concurrence (de gauche à droite)

S.E. Mbeka (au centre / Marché Commun)

(Un jour, si Dieu nous prête vie, un livre sur l'Homme : Comment il sauva Nguz a Karl i Bond de l'exécution capitale? Comment il s'opposa, seul, à la création du parti unique MPR? Comment il s'opposa, seul, à la "zaïrianisation" de triste mémoire? Expliquant, telle une voix dans le désert, "qu'il ne faut surtout pas faire cela. Vous allez tuer le peu de tissu économique que nous avons. Demain, ce "zaïre" que vous avez en main, et qui vaut aujourd'hui, 100 BEF, soit, 2 USD, vaudra moins qu'1 franc belge... On lui rit au nez. Il leur supplia d'adjoindre des zaïrois aux administrateurs de ces compagnies et de les former pour opérer, le cas échéant, à un transfert "responsable", avec des gestionnaires "compétents". Comment, Mobutu déclara au plus fort de la CNS qu'il n'a jamais eu qu'un seul "opposant" : l'Ambassadeur Mbeka ! Tous ont toujours été d'accord avec mes décisions, tous sauf l'Ambassadeur Mbeka (parti unique (sorti de l'hémicycle sous les huées de 2000 parlementaires et congressistes en session extraordinaire...), zaïrianisation, etc.) [Archives MPR / CNS / BAUDOUIN MBANZA MUKALAY SUMBU ou Sungu. 1er Vice-Président du Mouvement Populaire de la Révolution - M.P.R fait privé.] Comment il parvint à convaincre le Général de Gaulle, après avoir essuyé une série de refus sans appel, de recevoir Mobutu, ouvrant à celui-ci une voie royale à l'international ? Comment sa plume glisse avec dextérité sur les deux discours du Congo à l'ONU, celui de Lumumba, le 22 juillet 1960, qu'il rédigea avec ce dernier en tant que son Secrétaire particulier (voyageant côte à côte et le peaufinant encore ensemble jusque dans l'avion. Discours qui sera cité par le Ché à la même tribune en 1964), et celui plus connu des Congolais de Mobutu, en 1973, dont il était l'Ambassadeur à Washington, taclant allègrement "l'Apartheid" ? Comment il offrit au Congo, au début des années 70, la seule année où le Zaïre termina son année avec un "Boni" et les félicitations des Institutions de Bretton Wood qui intimèrent au Président Mobutu de nommer à ce poste des Finances et de l'Economie un "homme capable", pour une mission dite "impossible"? (Travaillant 7 jours sur 7. Arrivant au bureau à 6 h du matin avant tout son cabinet et repartant le dernier à des heures indues. Jamais avant 21h... Sa première mesure en tant que ministre des finances et de l'économie fut (véritables fonctions exercées)  d'augmenter le salaire de tout son personnel, et de les motiver à tout faire pour le conserver. De bosser sans se soucier dorénavant des problèmes du quotidien...)

Le Congo est Grand !

Le discours de Mobutu à l' ONU 1973

The Fugees - Rumble in the Jungle : Le Combat du Siècle Ali-Foreman

A un jeune Congolais, il dira au début des années 90 : "Nous avons fait notre révolution, vous devrez également faire la vôtre."


Sa plainte permanente : "Je suis un homme seul"


  • Ce Congo qui nous arrache toutes les larmes de notre corps

    Live Olympia 1970

    http://www.deezer.com/album/989445

    Quelques notes sur le live du Seigneur Tabu Ley Rochereau et l'Afrisam International à l'Olympia

    http://www.mbokamosika.com/article-14612736.html

    .Le combat historique à Kinshasa (1974) - YouTube - Tabu Ley Rochereau show

    www.youtube.com/watch?v=mW2iexiFS74
  • Add your comments

    cic

    Compteur

    mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
    mod_vvisit_counterCette Semaine10558
    mod_vvisit_counterCe Mois - ci25678
    mod_vvisit_counterAu Total3176222


    Sur Facebook